Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
©AFP / PHILIPPE LOPEZ

Un homme en colère

Emmanuel Macron fustige la décision de Jean-Luc Mélenchon : "C'est une faute grave, lourde"

Dans une vidéo publiée sur Youtube vendredi 28 avril, Jean-Luc Mélenchon explique sa décision de ne pas donner de consigne de vote pour le second tour de l'élection présidentielle, le 7 mai prochain.

À l'occasion de son meeting à Châtellerault (Vienne) vendredi soir, Emmanuel Macron a condamné le refus de Jean-Luc Mélenchon de donner une consigne de vote en vue du second tour de l'élection présidentielle, le 7 mai prochain. 

Selon le fondateur du mouvement "En Marche !", les électeurs de Jean-Luc Mélenchon "méritent mieux que ses cabotinages". 

"Je l'ai déjà dit : moi j'ai beaucoup de respect pour les femmes et les hommes, d'ailleurs aussi dans les territoires ruraux, qui ont fait confiance à Jean-Luc Mélenchon", a-t-il tout d'abord déclaré, quelques heures après le message adressé par Marine Le Pen aux électeurs de La France insoumise. 

>>>> À lire aussi : Mélenchon face au second tour Macron-Le Pen : la chute morale de la maison Phi

"C'est une faute grave, lourde", a estimé Emmanuel Macron, reprochant même à Jean-Luc Mélenchon "deux fautes profondes". 

"La première c'est de ne pas avoir l'esprit de distinction. Nous avons de nombreux désaccords que j'ai toujours assumés. (...) Mais nous partageons une chose, c'est d'être attachés (à) pouvoir débattre de ces désaccords dans un cadre républicain (…) C'est une différence avec le Front national et il l'a oublié ! C'est une faute grave, lourde (…) Sa deuxième faute, c'est de trahir les siens (...) La plupart d'entre eux se sont battus, ont payé, pour lutter contre les extrémismes, pour se rappeler cette vertu morale qu'il est en train d'oublier", a poursuivi l'ancien ministre de l'Économie. 

 

Lu sur France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !