Emmanuel Macron condamne les attaques contre le droit européen, une "vieille maladie française" selon lui | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Justice
Emmanuel Macron lors de l'ouverture des états généraux de la Justice, le lundi 18 octobre 2021.
Emmanuel Macron lors de l'ouverture des états généraux de la Justice, le lundi 18 octobre 2021.
©GUILLAUME SOUVANT / AFP

Justice

Emmanuel Macron condamne les attaques contre le droit européen, une "vieille maladie française" selon lui

Emmanuel Macron a ouvert ce lundi 18 octobre les états généraux de la Justice. Le président de la République a fait allusion aux attaques de plusieurs candidats à la présidentielle, dont Valérie Pécresse et Michel Barnier, contre le droit européen.

A l'occasion de l'ouverture des état généraux de la Justice, Emmanuel Macron a condamné ce lundi 18 octobre les remises en cause du droit européen, une "vieille maladie française" selon le président de la République, en allusion aux attaques de plusieurs candidats à l'élection présidentielle de 2022, dont Valérie Pécresse et Michel Barnier à droite. Emmanuel Macron n'a pas caché son agacement : 
"Je suis étonné pour rester pudique, de voir que dès qu'il y a un problème nous en revenons à cette vieille maladie française qui consiste à dire : "c'est l'Europe"".
Emmanuel Macron a tenu à défendre le droit européen et les traités, des textes "signés, puis ratifiés souverainement", mais trop souvent critiqués selon lui : 
"Qu'est-ce que c'est que cette affaire ? Il nous faut donc les défendre". 
Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !