Emmanuel Macron a été surnommé « Emmanuel Le Pen » par Edward Snowden après son allocution sur la situation en Afghanistan | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Emmanuel Macro s'exprime, le lundi 16 août, sur la situation en Afghanistan, après la victoire des talibans.
Emmanuel Macro s'exprime, le lundi 16 août, sur la situation en Afghanistan, après la victoire des talibans.
©Christophe ARCHAMBAULT / AFP

Flux migratoires

Emmanuel Macron a été surnommé « Emmanuel Le Pen » par Edward Snowden après son allocution sur la situation en Afghanistan

Le lanceur d’alerte Edward Snowden a critiqué le discours d’Emmanuel Macron sur l’Afghanistan, suite à ses propos sur l’immigration.

Quelques minutes après l'allocution d'Emmanuel Macron sur la situation en Afghanistan, Edward Snowden a publié des messages très critiques sur Twitter à l’égard des propos et du discours du président de la République.

Edward Snowden a été révolté par les déclarations du président sur l'immigration. Emmanuel Macron s’est engagé à porter une initiative pour lutter contre les « flux irréguliers » de migrants qui pourraient venir d'Afghanistan.

Edward Snowden a fait part de son étonnement :

« Ça ne peut pas être vrai, si ? C'est une erreur de traduction ? On dirait beaucoup que la priorité de Macron, quand les talibans sont en pleines représailles au porte-à-porte, est de se protéger pour une élection, et non pas de sauver des vies ».

Des internautes français lui ont confirmé que la traduction des propos était la bonne. Edward Snowden a alors comparé Emmanuel Macron à la présidente du Rassemblement national en publiant le message suivant :

« Emmanuel Le Pen! ».

Edward Snowden a repris cette formulation en relayant le tweet de la journaliste Feïza Ben Mohamed. 

Edward Snowden avait, par le passé, dénoncé les dérives de la surveillance de masse.

L'ancien agent de la NSA a donc reproché au chef de l'Etat français le timing de cette annonce :

« Cela ressemble à une provocation intentionnelle ».

Alors qu’Emmanuel Macron a affirmé que des renforts seraient envoyés pour évacuer les centaines de Français sur place mais aussi les Afghans qui ont servi la France, le préisdent français a évoqué l’offensive des talibans et les potentielles conséquences directes sur la question migratoire :

À Lire Aussi

Afghanistan : Emmanuel Macron entre service minimum et leçons non tirées

« La déstabilisation risque également d'entraîner des flux migratoires irréguliers vers l'Europe. La France, comme je l'ai dit, fait et continuera de faire son devoir pour protéger celles et ceux qui sont les plus menacés. Nous prendrons toute notre part dans le cadre d'un effort internationalisé et juste. Mais l'Afghanistan aura aussi besoin dans les temps qui viennent de ces forces vives. Et l'Europe ne peut pas à elle seule assumer les conséquences de la situation actuelle. Nous devons anticiper et nous protéger contre des flux migratoires irréguliers importants qui mettraient en danger ceux qui les empruntent et nourriraient les trafics de toute nature ».

Ce dossier suscite également de nombreux débats en Allemagne.  

Les propos et les prises de position d’Emmanuel Macron sur l'immigration dans ce discours sur l'allocution ont suscité de vives réactions aussi en France, notamment au sein de l’opposition et des formations politiques de gauche à travers l'Hexagone.

CNews

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

Saïgon est tombée… sans grandes conséquences pour le reste du monde. Quid de Kaboul ?Ce que ni l’Occident, ni Ben Laden n’ont jamais compris de l’Afghanistan (ni du monde arabo-musulman)

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !