Embouteillage dans les grands ports mondiaux, particulièrement aux Etats-Unis | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Des conteneurs d'expédition sont empilés sur le porte-conteneurs Matson Oahu au port de Long Beach le 24 novembre 2021 en Californie.
Des conteneurs d'expédition sont empilés sur le porte-conteneurs Matson Oahu au port de Long Beach le 24 novembre 2021 en Californie.
©MARIO TAMA / GETTY IMAGES AMÉRIQUE DU NORD / GETTY IMAGES VIA AFP

Transport maritime

Embouteillage dans les grands ports mondiaux, particulièrement aux Etats-Unis

Ce qui perturbe les chaînes d'approvisionnement

Les entreprises qui attendent leurs marchandises venues du bout du monde après de longs jours de transit devront prendre leur mal en patience en 2022, tout en payant le prix fort : depuis des mois, rien n'a vraiment changé dans les goulots d'étranglement de la chaîne d'approvisionnement souligne le quotidien Les Echos.

 « L'Amérique du Nord représente 80 % du problème, qui a lui-même empiré en doublant depuis un an », selon le responsable de la société de logistique Kuehne + Nagel. Il pointe les exemples de navires au large des ports californiens qui attendent pour certains depuis trois ou quatre semaines pour décharger. Du jamais vu dans le shipping en plusieurs décennies.

Au large de la Californie, 90 navires sont à l'ancre, 67 autres à l'approche des ports de Shanghai ou Ningbo, et 14 autres dans la zone Anvers/Rotterdam, selon le même indicateur.

L'indice mesurant les tarifs spot de transport de conteneurs, le SFCI, qui évoluait encore à environ 1.000 points en 2019, a fini l'année dernière en passant pour la première fois la barre des 5.000 points, et a continué son ascension depuis le début 2022.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !