Elisabeth Borne n'apprécie pas Gérald Darmanin, mais Emmanuel Macron a plus que maintenu ce dernier à son poste | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Gérald Darmanin
Gérald Darmanin
©Capture d'écran France 3

Tensions

Elisabeth Borne n'apprécie pas Gérald Darmanin, mais Emmanuel Macron a plus que maintenu ce dernier à son poste

Le ministre de l'Intérieur voit même son périmètre élargi

D'après Politico, la Première ministre aurait volontiers envoyé Gérald Darmanin loin de Beauvau, et l'Express confirme.

Il faut dire qu'entre la numéro 1 et le numéro 3 du gouvernement, l'amour n'est pas dans le pré. Elle n'a pas caché qu'elle imputait à la mauvaise gestion des incidents au Stade de France, le soir de la finale de la Ligue des champions de football, une bonne partie du mauvais score de la majorité présidentielle aux législatives. Dit autrement : elle estime que si elle est à ce point fragilisée, c'est la faute de Darmanin ajoute l'Express.

Evidemment, Darmanin a su que Borne pensait cela et il n'a pas aimé.

Ce lundi sonne comme l'heure de la revanche pour Gérald Darmanin et rappelle cruellement à Elisabeth Borne que, si elle propose, c'est le chef de l'Etat et personne d'autre qui dispose estime l'Express.

Tout oppose ces deux-là, la sensibilité politique comme la construction de leur personnage. Emmanuel Macron a, sur ce coup-là, joué Darmanin contre Borne. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !