Élections régionales : Xavier Bertrand donné légèrement en tête devant Marine Le Pen dans le Nord | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Malgré ces estimations positives pour Xavier Bertrand, Odoxa souligne qu'il s'agit d'une avance "fragile".
Malgré ces estimations positives pour Xavier Bertrand, Odoxa souligne qu'il s'agit d'une avance "fragile".
©Reuters

Estimations

Élections régionales : Xavier Bertrand donné légèrement en tête devant Marine Le Pen dans le Nord

Au regard d'un sondage publié ce jeudi, Xavier Bertrand pourrait même doubler son score du premier tour et rattraper ainsi son retard de 15 points sur Marine Le Pen.

Selon les résultats d'un sondage Odoxa pour BFMTV publié ce jeudi, Xavier Bertrand sortirait vainqueur du second tour des élections régionales dans le Nord face à la présidente du Front national. L'ancien ministre du gouvernement Fillon est crédité de 52% des intentions de vote, contre 48% pour Marine Le Pen, qui se dit déterminée "diriger" la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie en dépit du "front républicain".

Au regard de cette enquête, Xavier Bertrand pourrait même doubler son score du premier tour et rattraper ainsi son retard de 15 points. Cette progression s'explique en grande partie par le choix d'une frange de l'électorat de la gauche. En effet, un électeur PS et EELV sur deux, et 47% de ceux du Front de gauche devraient donner leur suffrage au maire de Saint-Quentin.

Le rejet du Front national constitue par ailleurs 40% du report des voix dont devrait bénéficier Xavier au second tour; seulement 46% des sondés affirment qu'ils voteront pour lui par adhésion. Parmi ceux qui lui accordent leur vote en vertu du front républicain, 62% des votants PS au premier tour, 58% du Front de gauche et d'EELV le font avant tout par rejet de Marine Le Pen. Malgré ces estimations positives pour Xavier Bertrand, Odoxa souligne qu'il s'agit d'une avance "fragile". 

Lu sur BFM TV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !