Elections régionales : Xavier Bertrand candidat dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Xavier Bertrand brigue la présidence de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie
Xavier Bertrand brigue la présidence de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie
©Reuters

C'est parti

Elections régionales : Xavier Bertrand candidat dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie

"C'est une demande des élus, de la population. C'est bel et bien une demande populaire, des habitants que j'ai voulu prendre en compte" justifie-t-il ce dimanche dans La Voix du Nord.

"Je suis candidat à la tête de cette nouvelle grande région. Je m'engage personnellement, je m'engage totalement". Xavier n'y est pas allé par quatre chemins ce dimanche dans La Voix du Nord. Le député de l'Aisne a donc annoncé sa candidature à la présidence de la nouvelle grande région Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Une intention qu'il a confirmé toujours ce dimanche au Grand Rendez-vous Europe1Le Monde, i>Télé.

"J'ai décidé de m'engager entièrement à ce défi. Si, demain ou après-demain, il y a d'autres candidats potentiels à droite, alors je demande à ce que ce soient les militants, les sympathisants, de la droite et du centre, qui puissent se prononcer parce que je préfère mille fois, s'il y a d'autres candidats, avoir le choix des électeurs plutôt que d'avoir le choix des appareils politiques" a-t-il encore expliqué.

Le maire de Saint-Quentin dit vouloir "porter les idées, les couleurs, à la fois de l'UMP, mais je tends aussi la main à l'UDI, à CPNT, les chasseurs, et je souhaite aussi qu'il y ait des personnalités de la société civile qui s'engagent, parce je pense qu'aujourd'hui on a un système politique qui est à bout de souffle". Xavier Bertrand a par ailleurs confirmé ses "envies de primaires". "Je continue d'être candidat. Je ne vais pas changer mes intentions, et je joue cartes sur table" a-t-il conclu. 

lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !