Élections régionales : débat houleux entre Pécresse et Bartolone en Ile-de-France | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
La gauche "a échoué et a oublié le peuple, pollution, communautarisme, insécurité, ils ont abîmé la région", estime Valérie Pécresse.
La gauche "a échoué et a oublié le peuple, pollution, communautarisme, insécurité, ils ont abîmé la région", estime Valérie Pécresse.
©Reuters/Charles Platiau

Au coude à coude

Élections régionales : débat houleux entre Pécresse et Bartolone en Ile-de-France

Selon les résultats d'un sondage Odoxa pour Le Parisien et BFMTV publié mercredi, Valérie Pécresse est créditée de 42% d'intentions de vote, contre 40% pour Claude Bartolone.

Valérie Pécresse, Claude Bartolone, et Wallerand de Saint-Just, les trois prétendants à la présidence de l'Ile-de-France, ont débattu ce mercredi sur Europe 1 et Itélé, à 4 jours du second tour des élections régionales, notamment sur le thème de la sécurité. "Nous avons connu (les attentats du) 13 novembre, il y a une demande de rassemblement dans le pays et quand (les électeurs) nous voient nous chipouiller comme ça, non seulement c'est un appel à voter pour l'extrême droite, mais c'est un affaiblissement de la République", a estimé le président de l'Assemblée nationale après 30 minutes de débat, accusant Valérie Pécresse de "perdre son calme". En effet, les deux têtes de listes, n'ont cessé de s'interrompre mutuellement, laissant Wallerand de Saint-Just presque en retrait. 

La gauche "a échoué et a oublié le peuple, pollution, communautarisme, insécurité, ils ont abîmé la région", a lancé Mme Pécresse, qui mène la liste LR-UDI-MoDem. La région Ile-de-France est "la région la mieux gérée de France", a répondu Claude Bartolone pour défendre l'action du socialiste et président sortant Jean-Paul Huchon. Selon les résultats d'un sondage Odoxa pour Le Parisien et BFMTV publié mercredi, Valérie Pécresse est créditée de 42% d'intentions de vote, contre 40% pour Claude Bartolone. 

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !