Elections européennes : Christine Boutin déjà lâché par un allié | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Christine Boutin vient de lancer un nouveau mouvement en vue des élections européennes de 2014
Christine Boutin vient de lancer un nouveau mouvement en vue des élections européennes de 2014
©REUTERS/Jacky Naegelen

Ça s'annonce compliqué

Elections européennes : Christine Boutin déjà lâché par un allié

L'ancienne ministre a annoncé ce mercredi céder la tête du Parti chrétien-démocrate pour se lancer dans la défense des "valeurs de la famille" lors des élections européennes de juin 2014.

Premier couac pour Christine Boutin. Son nouveau mouvement n'a pas une journée qu'il subit déjà un accroc. En effet l'ancienne ministre avait réuni ce jeudi ses nouveaux alliés en vue des élections européennes. Mais à l'issue de cette réunion, un de ses alliés a déjà annoncé qu'il ne continuait pas l'aventure. Il s'agit du secrétaire général du MPF Patrick Louis. Il l'a accusée de "récupération politique".

Selon lui, "le projet initial (n'a) pas (été) respecté" et "la récupération politique par l'ancienne présidente du PCD (Parti chrétien démocrate)" Christine Boutin, "fut orchestré à son profit exclusif". "Il ne m'est pas possible de continuer à travailler dans ce cadre-là", ajoute dans un communiqué l'ancien député européen, pour qui le mouvement, à l'origine, devait aussi "être limité à la critique du despotisme des normes imposées par l'Union européenne". Patrick Louis dénonce aussi le fait que les événements aient eu lieu "dans l'empressement et au rythme imposé par le Parti chrétien-démocrate".

Christine Boutin, qui a quitté la présidence du Parti chrétien-démocrate ce mercredi tout en restant adhérente, a lancé jeudi une initiative pour mener des listes aux européennes de 2014 pour défendre "la famille" et "la vie". Autour d'elle figuraient notamment Patrick Louis, mais également la fondatrice du Printemps français, Béatrice Bourges, et un ancien cadre du FN, Jean-Claude Martinez.

Lu sur le Nouvel Observateur

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !