Election présidentielle : une campagne "covidentielle"<!-- --> | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Vaccination
Vaccination
©Jeff J Mitchell / POOL / AFP

Coronavirus

Le variant Omicron, élément nouveau qui bouleverse le paysage

Dans les états-majors politiques, on se prépare aux conséquences que pourraient avoir le variant Omicron sur la campagne présidentielle constate L'Opinion.

"C’est ce qu’on appelle un game changer. Un élément nouveau qui apparaît et bouleverse le paysage. En matière sanitaire, le variant Omicron en est un : en percutant la cinquième vague épidémique portée par le Delta, il fait de nouveau envisager le pire. En matière politique, il l’est tout autant, en apparaissant alors que la compétition élyséenne commençait à se déployer. Il va redistribuer le jeu. C’est désormais une covidentielle qui se met en place." ajoute L'Opinion.

Ce qui attend les Français face à cette résurgence spectaculaire du virus n’est pas encore arrêté, mais ceux-ci sentent bien que les perspectives sont sombres. « La vague du variant Omicron démarre en France », a constaté ce mardi Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, qui ne cache pas son pessimisme. Dans les états-majors, on pressent aussi que la nature de la campagne va changer. « Cela tue janvier. Au minimum, il n’y aura pas de grands meetings avant mi-février. Cela va empêcher le match de commencer », acte un ministre cité par L'Opinion.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !