Egypte : le pays au bord du chaos | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Les manifestations en Egypte ont fait plus de quinze morts
Les manifestations en Egypte ont fait plus de quinze morts
©Reuters

Seconde révolution ?

Egypte : le pays au bord du chaos

Après les manifestations monstres de dimanche pour réclamer le départ de Mohamed Morsi, le président islamiste, les événements se sont accélérés ce lundi 1er juillet.

La situe évolue de minute en minute actuellement en Egypte et place Tahrir, symbole de la première révolution et du Printemps arabe de janvier 2011. Alors que l’armée avait lancé un ultimatum aux responsables politiques pour "satisfaire les demandes du peuple", les manifestants voulant chasser le chef de l’Etat égyptien ont explosé de joie sur la place Tahrir au Caire. "Morsi n'est plus notre président, Sissi avec nous", ont-ils ainsi pu scander, en référence au général Abdel Fattah al-Sissi, le chef de l'armée et ministre de la Défense.

Une dizaine de ministres aurait démissionné, et les Frères Musulmans étudieraient à l’heure actuelle le communiqué de l’armée.  Mohamed Morsi est issu de ce mouvement, très puissant au pays des Pharaons. Les émeutes auraient fait au moins 16 morts depuis dimanche 30 juin.  Barack Obama, qui achève sa tournée en Afrique sub-saharienne (en Tanzanie) actuellement, a appelé "toutes les parties à la retenue", précisant que "même si M. Morsi a été élu démocratiquement, il faut faire plus pour créer les conditions dans lesquelles chacun a le sentiment que sa voix est entendue". Deux ans et demi après le début des manifestations ayant conduit au départ de Hosni Moubarak du pouvoir, l’Egypte n’a jamais été aussi proche d’une seconde révolution. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !