Eglise : rencontre entre le pape François et la plus haute autorité sunnite | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Eglise : rencontre entre le pape François et la plus haute autorité sunnite
©REUTERS/Tiziana Fabi

Oecuménisme

Eglise : rencontre entre le pape François et la plus haute autorité sunnite

Ça n'était pas arrivé depuis 10 ans : le pape François et le grand imam d'Al-Azhar se sont rencontrés au Vatican.

Le pape François et Ahmed al-Tayeb, grand imam de l'Université d'Al-Ahzar, se sont rencontrés ce lundi 23 mai. C'est la première rencontre entre les deux représentants religieux depuis 10 ans. Le grand imam d'Al-Ahzar est généralement reconnu comme l'autorité la plus importante du monde sunnite. Si l'islam sunnite n'a pas de clergé organisé ou hiérarchique comme le catholicisme, certains imams ont néanmoins une grande influence, et l'Université d'Al-Ahzar est considérée comme l'université islamique la plus prestigieuse.

Selon le Saint Père, le message de la rencontre c'est "notre rencontre", un symbole après 10 ans de relations tendues dues à des propos controversés de Benoît XVI semblant lier islam et violence. C'était d'ailleurs la première fois qu'une telle rencontre se déroulait au Vatican.

L'entretien s'est tenu dans la bibliothèque du Saint-Siège où les deux hommes se sont donnés l'accolade et ont salué ensemble "la signification importante de cette nouvelle rencontre dans le cadre du dialogue entre l'Église catholique et l'Islam". Le pape et le grand imam se sont principalement entretenus sur  de "la paix dans le monde, [le] refus de la violence et du terrorisme, de la situation des chrétiens dans le contexte des conflits et des tensions au Moyen-Orient, ainsi que de leur protection". En se quittant le Saint père a offert à son invité son encyclique sur l'environnement, Laudato si, ainsi qu'un médaillon de la paix.

Une nouvelle étape importante dans la relation entre les deux représentants religieux qui chacun, depuis leur nomination, lancent des messages de tolérance. Le pape François a fait du dialogue interconfessionnel l'une de ses priorités : son geste de ramener trois familles musulmanes syriennes de sa visite en avril sur l'île grecque de Lesbos avait été largement médiatisé. Ahmed al-Tayeb, grand imam de la mosquée d'Al-Azhar depuis 2010 et recteur de l'université depuis 2003, est, quant à lui, largement considéré comme un sunnite modéré qui travaille à la prévention de la radicalisation islamique. En février 2015 son discours à la Mecque avait été considéré comme historique. Il avait alors appelé à revoir de façon urgente comment l'islam était enseigné dans les mosquées pour éviter la prolifération de l'extrémisme.

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !