Education : la réduction des vacances d'été abandonnée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Education : la réduction des vacances d'été abandonnée
©

Au boulot

Education : la réduction des vacances d'été abandonnée

Les projets de calendriers scolaires, qui vont de 2014 à 2017, conservent 36 semaines de cours.

Les projets de calendriers scolaires, qui vont de 2014 à 2017, conservent 36 semaines de cours. Ces documents de travail ont été examinés ce mardi à l'occasion d'une réunion rassemblant des syndicats et les fédérations de parents d'élèves, au ministère de l'Education nationale. Ces derniers sont donc en opposition avec le projet de Vincent Peillon d'ajouter deux semaines de cours à l'année scolaire, réduisant ainsi la période des vacances.

"Il semble que ce ne soit plus à l'ordre du jour au moins jusqu'en 2017», observe un syndicaliste présent à la réunion. Les textes présentés ce mardi 17 septembre restent toutefois modifiables. L'idée de raccourcir la durée des vacances d'été n'est pas nouvelle. Elle avait d'ailleurs été évoquée par le précédent gouvernement. Un rapport sur les rythmes scolaires demandé par Luc Chatel recommandait précisément de réduire à six semaines les vacances d'été et de «zoner» ces congés.

Cette réforme aurait pour conséquence de modifier l'organisation des examens et en particulier le baccalauréat, qui occupe les locaux d'un certain nombre d'établissements très tôt dans le mois de juin. Elle amènerait également de grands changements au sein de l'Education nationale, les professeurs devant travailler plus longtemps et être, de fait, payés plus.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !