Edouard Philippe recadre fermement François Bayrou et l'appelle à "l'exemplarité" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Edouard Philippe recadre fermement François Bayrou et l'appelle à "l'exemplarité"
©Reuters

Rappel à l'ordre

Edouard Philippe recadre fermement François Bayrou et l'appelle à "l'exemplarité"

Le ministre de la Justice avait contacté la rédaction de Radio France pour se plaindre d'une enquête sur les assistants parlementaires du MoDem.

C'est ce qu'on appelle être recadré dans les règles.  Sur franceinfo ce matin, Édouard Philippe a rappelé François Bayrou son devoir d'"exemplarité". Une déclaration qui intervient alors que son ministre de la Justice a contacté la rédaction Radio France pour se plaindre d'une enquête sur les assistants parlementaires du MoDem.

Pour se défendre, le gGarde des Sceaux a affirmé avoir agi en tant que citoyen. "Je suis un défenseur de la liberté de la presse, je l'ai été toute ma vie" a-t-il souligné ce matin sur l'antenne de CNews. "Mais il y a aussi une autre liberté, dont les citoyens ressentent le besoin, celui de critique de la presse quand on a le sentiment de pratiques injustes".

Mais Edouard Philippe a tenu à mettre les choses au clair. "Le truc est assez simple, quand on est ministre on ne peut réagir comme quand on est un simple citoyen", a-t-il tranché au micro de franceinfo. "Je comprends parfaitement que l'homme Bayrou ait été agacé, peut-être par la manière dont les questions ont été posées, avec beaucoup de pression, et à des gens qui ne s'y attendaient pas. Mais il se trouve que lorsqu'on est ministre, on n'est plus simplement un homme animé par ses passions, ses humeurs ou son indignation.»

Et de poursuivre : "J'ai indiqué à mes ministres de penser constamment à cette notion de l'exemplarité, pas seulement au titre des fonctions que l'on occupe, mais parce que justement lorsque vous êtes ministre, vos actes, vos propos, votre façon de réagir, parfaitement humaine, n'est pas interprétée comme simplement humaine mais toujours selon votre fonction".

Lu sur le Lab

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !