Edouard Philippe estime "qu'il est utile qu'une dose de proportionnelle soit introduite à l'Assemblée nationale" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Edouard Philippe estime "qu'il est utile qu'une dose de proportionnelle soit introduite à l'Assemblée nationale"
©JOEL SAGET

Opinions

Edouard Philippe estime "qu'il est utile qu'une dose de proportionnelle soit introduite à l'Assemblée nationale"

"Est-ce que c'est une petite dose, une dose totale ? Là, il y a un sujet" a-t-il précisé au micro de franceinfo ce mardi.

"Je pense qu'il est utile qu'une dose de proportionnelle soit introduite à l'Assemblée nationale". Invité de franceinfo ce mardi matin, le Premier ministre Edouard Philippe a évoqué la possibilité d’une dose de proportionnelle au Palais Bourbon, une des promesses de campagne du président Emmanuel Macron.

"Ça permet d'ouvrir la répartition des sièges à des courants politiques qui ont du mal à franchir le cap démocratique du scrutin majoritaire", a-t-il estimé. "Après, il y a un sujet sur la dose. Est-ce que c'est une petite dose, une dose totale ? Là, il y a un sujet. Je ne sais pas si ce sera dix ou vingt pour cent, c'est quelque chose qu'il faut regarder dans le détail pour savoir combien de parlementaires restent à l'Assemblée nationale et comment est-ce qu'on organise la nouvelle assemblée, avec moins de députés sans doute, avec un mode de scrutin différent pour les désigner."

Le chef du gouvernement a également salué le résultat du 1er tour des élections législatives, très favorables au mouvement La République en Marche. "Les résultats du premier tour laissent à penser qu'il y aura une majorité, et je m'en réjouis. Je suis d'une très grande prudence et d'une très grande humilité vis-à-vis du suffrage des Français. J'entends ceux qui disent qu'il y a un risque à ce qu'il y ait une majorité trop puissante. Je me permets d'indiquer que la démocratie française, elle repose sur une majorité parlementaire et sur d'autres piliers du pouvoir. Le Sénat par exemple".

Lu sur franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !