Ecotaxe : "Pas d'enterrement", promet le ministre des Transports | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Le gouvernement écarte tout enterrement de l'écotaxe.
Le gouvernement écarte tout enterrement de l'écotaxe.
©Reuters

Juré, craché

Ecotaxe : "Pas d'enterrement", promet le ministre des Transports

Interrogé lundi sur RTL, Frédéric Cuvillier n'a toutefois pas précisé la date d'entrée en vigueur de cette taxe.

La déclaration ne risque pas de calmer la grogne des "bonnets rouges". Frédéric Cuvillier a assuré lundi matin qu'"il n'y a pas d'enterrement de l'écotaxe", sans pour autant préciser la date de sa mise en application. Interrogé sur RTL, le ministre des Transports a rappelé le souhait du gouvernement de mettre en place une "modalité de financement des infrastructures [...] intelligente, acceptable et soutenable". 

L'écotaxe n'est "pas une taxe supplémentaire, c'est un impôt en moins", a-t-il affirmé citant "les milliers d'emplois" dans le BTP qui dépendent de cette éco-redevance sur le transport routier. Sous la pression des manifestants bretons, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a annoncé sa suspension le 29 octobre.

Selon Le Mondele gouvernement "souhaite laisser le temps aux esprits de s'apaiser - et aux échéances électorales de passer". "La date du 1er juillet 2014 serait désormais évoquée", précise le quotidien. A l'Elysée, on dément ces informations. "Rien n'est décidé à ce stade", a déclaré la présidence à l'AFP, samedi à la mi-journée.

Lu sur RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !