Ebola : un jeune médecin infecté à New York, premier cas dans la ville | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Ebola : un jeune médecin infecté à New York, premier cas dans la ville
©

Infection

Ebola : un jeune médecin infecté à New York, premier cas dans la ville

Craig Spencer a travaillé en Guinée pour Médecins sans Frontières avec des malades d'Ebola. Il a été hospitalisé jeudi 23 octobre avec plus de 39 de fièvre et des douleurs abdominales.

C’est désormais au tour de New York d’être menacé par le virus. Un médecin originaire de la Grosse Pomme, récemment revenu d’Afrique de l’Ouest, a contracté Ebola. Il s’agit du premier cas avéré de la maladie dans la ville. Craig Spencer, 33 ans, a travaillé en Guinée pour Médecins sans Frontières (MSF) avec des malades d'Ebola. Il a quitté le pays le 14 octobre et est revenu à New York via l’Europe, ont annoncé jeudi 23 octobre les autorités.

Craig Spencer avait été hospitalisé plus tôt dans la journée avec plus de 39 de fièvre et des douleurs abdominales. En raison de "ses récents voyages, des symptômes et de son travail passé", des analyses approfondies avaient été décidées, ont déclaré les autorités sanitaires new-yorkaises. Le jeune médecin a immédiatement été placé en quarantaine à l’hôpital de Bellevue de Manhattan, l’un des cinq établissements spécialement préparés pour gérer les éventuels cas d’Ebola à New York. Sa fiance et deux de ses amis ont également été placés en quarantaine.

Depuis son retour de Guinée, Craig Spencer a essayer de s’isoler le plus possible dans son appartement "limitant ses contacts" et vérifiant sa température deux fois par jour. Il n’a commencé à avoir de la fièvre que jeudi en fin de matinée et a immédiatement prévenu MSF qui a alors alerté les autorités sanitaires de la ville. Son appartement a depuis été scellé ainsi qu’un bowling où il était allé jouer mercredi soir.

"Il n’y a pas de raison pour les New-Yorkais de s’inquiéter", a déclaré le maire de la ville Bill de Blasio, lors d’une conférence de presse. Selon lui, la ville (8,4 millions d’habitants) est préparée depuis des semaines à cette éventualité et maladie est par ailleurs "très difficile à attraper". Il s’agit du quatrième cas d’Ebola aux Etats-Unis, dont un mortel à Dallas.

Lu sur L'Obs

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !