Ebola : sommet régional à Conakry pour tenter de trouver des solutions pour endiguer le virus | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le virus Ebola a fait plus de 720 victimes en Afrique de l'Ouest
Le virus Ebola a fait plus de 720 victimes en Afrique de l'Ouest
©Reuters

Agir

Ebola : sommet régional à Conakry pour tenter de trouver des solutions pour endiguer le virus

La Sierra Leone a déclaré jeudi l'état d'urgence sanitaire face à l'épidémie. 729 morts au moins en Afrique de l'Ouest depuis le mois de février ont été recensés.

Ebola fait des ravages. La situation est grave. D'après les derniers chiffres publiés par l'OMS, plus de 1 200 cas confirmés ont été répertoriés depuis le début de l'épidémie, dont 729 mortels, 57 décès supplémentaires ayant été recensés entre le 24 et le 27 juillet en Guinée, au Liberia, au Nigeria et en Sierra Leone. La Guinée est à ce jour le pays le plus touché. C'est pourquoi aura lieu ce vendredi un sommet régional en présence des chefs d'Etat de Guinée, Liberia, Sierra Leone et Côte d'Ivoire. La directrice de l'Organisation mondiale de la Santé, Margaret Chan sera aussi présente. 

L'OMS a annoncé jeudi un plan de 100 millions de dollars (75 millions d'euros) pour combattre une épidémie "sans précédent". "Le niveau de l'épidémie d'Ebola et la menace persistante qu'elle représente nécessitent un renforcement de la réponse de l'OMS, de la Guinée, du Liberia et de la Sierra Leone" a dit Margaret Chan. En plus de fonds, 50 experts vont être dépêchés sur les lieux d'ici un mois. 

La Sierra Leone a décrété jeudi "l'état d'urgence" sur une période de 60 à 90 jours. "Nous sommes confrontés à une situation d'urgence sanitaire majeure. L'épidémie est virulente, meurtrière, nombre de nos compatriotes meurent et nous devons agir pour interrompre sa propagation", a indiqué quant à lui à Reuters le ministre libérien de l'Information, Lewis Brown. "Plus que jamais, nous avons besoin du soutien de la communauté internationale. Nous avons absolument besoin de toute l'aide que nous pourrons obtenir" a-t-il ajouté. 

Ellen Johnson Sirleaf, la présidente du Liberia a déclaré que son gouvernement envisageait de placer en quarantaine certaines communautés. Dimanche, déjà, le pays avait fermé la plupart de ses postes-frontières et imposé des mesures sanitaires très strictes. Des pays d'Afrique centrale et orientale ont eux aussi pris des précautions. Le Kenya et l'Ethiopie, qui abritent deux des plus importantes plates-formes aéroportuaires d'Afrique, ont affirmé avoir renforcé leur dispositif. 

Le médecin belge Peter Piot, co-découvreur du virus Ebola en 1976 au Zaïre, a indiqué de son côté ne pas être "tellement inquiet à l'idée de voir le virus se diffuser ici au sein de la population".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !