DSK retrouve Manuel Valls et Jean-Christophe Cambadélis lors d'une soirée d'anniversaire | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Dominique Strauss-Kahn.
Dominique Strauss-Kahn.
©

Retour en grâce

DSK retrouve Manuel Valls et Jean-Christophe Cambadélis lors d'une soirée d'anniversaire

Il y a deux ans, le Premier ministre avait pourtant préféré quitter la soirée d'anniversaire de Julien Dray pour éviter de croiser l'ex-président du FMI.

Dominique Strauss-Kahn de nouveau fréquentable ? Après l'affaire du Sofitel de New York, puis celle du Carlton de Lille, l'ex-patron du FMI était devenu persona non grata pour les cadres du PS. La soirée d'anniversaire de Julien Dray entre les deux tours de l'élection présidentielle de 2012 en était le parfait exemple. Ségolène Royal avait préféré quitter la soirée pour éviter de croiser DSK. Jugeant même "inadmissible" que Julien Dray ne l'ai pas prévenue de sa présence. Une attitude que Manuel Valls avait également adoptée.  

Ce samedi 11 octobre, rien de tout ça. Selon le quotidien "Le Monde" qui rapporte les faits, Anne Hommel, spécialiste de la communication de crise, qui a notamment conseillé Jérôme Cahuzac et Anne Sinclair, célébrait son anniversaire près de la place de la Bastille. Sur les liste des invités : le premier secrétaire du PS, Jean-François Cambadélis, le secrétaire d'Etat en charge des relations avec le Parlement, Jean-Marie Le Guen, le député et numéro 2 du PS, Guillaume Bachelay, Nathalie Mercier, l'ancienne attachée de presse de Valérie Trierweiler, entre autre, et… Dominique Strauss-Kahn, son ancien client.

Cette fois-ci, sa venue était annoncée. Ce qui n'a pas découragé le Premier Ministre, Manuel Valls, qui les témoins cités, est apparu lors de cette soirée, faisant même une entrée très remarquée. Pour Dominique Strauss-Kahn, ce retour dans les bonnes grâces des socialistes intervient alors que l'ex-président du FMI doit comparaître, avec douze autres personnes, à partir de février à Lille pour "proxénétisme aggravé en réunion", rappelle Le Monde.  

lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !