DSK fustige une France "sans pilote" et un Hollande "petit arrangeur" et "sans vision" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
DSK fustige une France "sans pilote" et un Hollande "petit arrangeur" et "sans vision"
©

Ca fait mal

DSK fustige une France "sans pilote" et un Hollande "petit arrangeur" et "sans vision"

Dans une enquête à paraitre ce mercredi, L'Express fait état des sévères critiques dont l'ancien directeur du FMI affuble le chef de l'Etat.

La France "sans pilote" ? C’est du moins ce qu’estime Dominique Strauss Kahn, révèle L’Express dans une enquête à paraître ce mercredi. Selon l’hebdomadaire, l’ancien directeur général du FMI qualifie François Hollande de "petit arrangeur", "sans vision" et carrément "impuissant".

"Hollande, il est très malin. Avec son scooter, il se glisse partout. Le problème, c'est qu'il tourne en rond autour de la place de la Concorde", s’amusait DSK il y a deux ans. Pour l’ancien favori de la présidentielle de 2012, l’actuel chef de l’Etat est incapable de faire évoluer le traité budgétaire européen qu’il s’était pourtant engagé à renégocier. En effet, DSK juge l’état de la France complètement catastrophique : "J’avais une idée ou deux quand nous étions à la margelle du puits, pour éviter d’y tomber. Mais maintenant qu’on est au fond …".

La presse fait régulièrement écho des critiques de DSK envers le chef de l’Etat. En mars dernier, toujours cité par l’Express, il comparait les actions de François Hollande à : "Une fusée qui ne part pas droit ne monte pas au ciel." Par ailleurs, en octobre 2012, à Séoul, il avait mis en doute les compétences économiques de l'actuel président: "Le président français se félicite d'emprunter à des taux historiquement bas. Ce n'est pas un bon signe. C'est justement une conséquence du problème." Enfin, lors d'une conférence à Las Vegas en 2013, il avait vertement critiqué le "grand pays européen qui tue l'esprit d'entrepreneuriat en taxant les plus fortunés". 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !