Réseau de prostitution à Lille : un PV mettrait en cause DSK | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Réseau de prostitution à Lille : un PV mettrait en cause DSK
©

Affaire du Carlton de Lille

Réseau de prostitution à Lille : un PV mettrait en cause DSK

L'ancien patron du FMI qui veut être entendu, est mis en cause par un procès verbal selon lequel il a bien participé à des soirées avec des prostituées.

[Mis à jour le 20 octobre à 15h30]

Dans l'affaire du réseau de prostitution du Carlton, un chef d'entreprise mis en examen la semaine dernière aurait détaillé, dansle procès verbal de son audience, selon Le Figaro, des soirées avec des prostituées auxquelles aurait pris part Dominique Strauss-Kahn. Les faits,qui impliquent d'autres personnalités, pourraient relever d'abus de biens sociaux. 

Le 16 octobre, dans une déclaration transmise à l'AFP, Dominique Strauss Kahn a fait part de sa volonté d'être entendu par les policiers le plus rapidement possible dans l'enquête sur le réseau de proxénétisme du Nord afin qu'il "soit mis un termes aux insinuations et extrapolations hasardeuses et encore une fois malveillantes". 

Selon le Journal du Dimanche dans sa version papier, le réseau de proxénétisme des hôtels lillois aurait organisé fin 2010 plusieurs voyages aux Etats-Unis de filles qu'il exploitait. Les enquêteurs soupçonneraient Dominique Strauss-Kahn qui était alors encore patron du FMI d'avoir été le client bénéficiaire de ces déplacements. Pour le JDD citant une "source proche du dossier", son audition comme témoin serait "probable", confirmant par là, l'information publiée par Closer.fr vendredi. 

Plusieurs policiers sont aussi la cible des enquêteurs dont le commissaire divisionnaire Jean-Christophe Lagarde, patron de la sûreté départementale qui aurait annoncé à ses collègues qu'il serait probablement placé en garde à vue.

Des règlements de compte entre francs-maçons lillois pourraient être à l'origine du déclenchement de l'enquête.

Selon le site Closer.fr, les enquêteurs de la PJ de Lille travaillant sur l'affaire du Carlton de Lille pourraient prochainement demander à entendre Dominique Strauss-Kahn en qualité de témoin. Son nom aurait en effet été évoqué par un certain nombre de prostituées et d'intermédiaires impliqués dans le réseau de prostitution en bande impliquant des mineures qu'aurait abrité l'hôtel lillois.

L'affaire a éclaté le 1er octobre dernier, avec l'incarcération d'un proxénète français et de sa compagne, soupçonnés d'avoir mis en place le réseau avec la complicité d'un salarié de l'hôtel. Plusieurs personnalités nordistes, parmi lesquelles des gradés de la police, des hommes d'affaires et un avocat, seraient impliquées. Pour l'instant, cinq personnes ont été mises en examen. Les juges d'instruction ont également ordonné vendredi la fermeture administrative du Carlton et de deux autres hôtels lillois pour trois mois.

Toujours selon Closer, une des prostituées du réseau aurait indiqué que DSK avait profité de ses services en 2010. Un soupçon qui pourrait être confirmé par les déclarations de Frank Berton : l'avocat du directeur du Carlton a évoqué prudemment une éventuelle partie fine qui aurait été organisée à Paris par ce "réseau" pour un homme politique, sans le citer. En convoquant DSK, les enquêteurs chercheraient à déterminer son degré de connaissance du réseau.

Lu sur Closer.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !