Droit d'inventaire | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Sport
Droit d'inventaire
©

Coupe du Monde 2010

Droit d'inventaire

Jean-Pierre Escalettes sort de son silence et revient sur le fiasco de la coupe du monde

"Je n'ai pas été bon, j'ai été impuissant".


Ainsi s'excuse Jean-Pierre Escalettes quand il revient, dans un entretien donné à France Football, sur le fiasco du Mondial. L'ex-président de la Fédération Française de Football évoque pour la première fois ce "fameux bus" dans lequel s'étaient retranchés les joueurs de l'équipe de France le 20 juin dernier, refusant de s'entraîner pour protester contre l'exclusion de Nicolas Anelka de l'effectif.

 

Je n'ai pas su faire passer ce message simple : vous pouvez manifester une certaine grogne par solidarité pour un copain, mais faire grève devant toute la France, non !

 

Jean-Pierre Escalettes rapporte que les joueurs le regardaient "sans moufter, sans baisser les yeux non plus". Quand l'un d'eux - Jérémy Toulalan en l'occurence - lui fait remarquer qu'il aurait dû porter plainte contre le journal L'Equipe, l'ancien président de la FFF répond "liberté de la presse" - ce que ne comprennent pas les joueurs.

 

M. Escalettes regrette aussi le manque de confiance de Raymond Domenech à son égard. Il revendique la nomination de Laurent Blanc à la tête des Bleus et estime qu'il a été démis de ses fonctions car "des têtes ont été demandées". Il qualifie par ailleurs Nicolas Anelka de "personnage double".

Lequipe.fr

Le sujet vous intéresse ?

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !