Donald Trump obtient 30/30 à son test cognitif, et compte ainsi faire taire les rumeurs de folie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Donald Trump obtient 30/30 à son test cognitif, et compte ainsi faire taire les rumeurs de folie
©SAUL LOEB / AFP

Genious

Donald Trump obtient 30/30 à son test cognitif, et compte ainsi faire taire les rumeurs de folie

L'opposition le disait fou : le Président des Etats-Unis d'Amérique s'est donc volontairement plié à test cognitif, qu'il a passé avec succès.

Ronny Jackson, médecin de la Maison Blanche, a annoncé la nouvelle mardi 16 janvier : après avoir passé le test cognitif de Montréal, protocole médical considéré comme fonctionnel pour détecter des cas de troubles mentaux, le Président Donald Trump s'en est très bien sorti. Il a même obtenu la note de 30/30, alors que le test considère qu'au-delà de 26, toute inquiétude peut être levée.

Vous voulez savoir si vous êtes au niveau du Président de la nation la plus puissante du monde ? Jetez un œil à cet version du test.

Le but de Donald Trump, qui a demandé à passer ce test, était fort simple : faire taire les rumeurs de plus en plus persistantes qui le disaient déséquilibré ou même complètement fou. Ces rumeurs avaient le vent en poupe depuis la publication du livre choc du journaliste Tom Wolff. Certains commentateurs pointent cependant encore du doigt un test inadapté aux troubles qu'on devrait détecter sur le Président. Et fou ou pas le président devra prouver qu'il est capable de gouverner son pays. Mais pour ça, il n'existe pas de simulateur.

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !