Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International

The Negotiator

Donald Trump annonce que la Banque centrale chinoise va interdire tout échange financier avec la Corée du Nord

Et ce même jeudi 21 septembre, Donald Trump dévoile des sanctions contre tous ceux qui aident Pyongyang.

La Corée du Nord a eu beau qualifier les mesures de "scélérates", il semblerait que son seul allié se soit rangé du côté de ses adversaires. Même si pour l'instant la Chine n'a pas encore expliqué comment elle comptait agir, tout indique qu'elle est sortie de la réserve qu'elle adopte habituellement en faveur de son petit allié coréen. Elle devrait ordonner à sa banque centrale de bloquer toute transaction finacière vers la Corée du Nord. Reste l'approvisionnement en pétrole, autre problème qui n'a pas été abordé. C'est malgré tout un retournement diplomatique important sur lequel le président Trump va pouvoir s'appuyer pour faire valoir sa capacité de négociateur qu'il vante à toute occasion.

Il n'a d'ailleurs pas attendu pour donner sa vision sur le sujet et a menacé de sanctions massives tous ceux qui viendraient en aide d'une façon ou d'une autre à la Corée du Nord.

De son côté, le représentant de la Corée du Sud a affirmé qu'il était contre le démantellement de la Corée du Nord, visant certainement à appaiser les tensions grandissantes de l'ONU.

 
Commentaires
Nos articles sont fermés aux commentaires.