Donald Trump : "Pendant des années, les entreprises et les emplois nous quittaient, aujourd’hui, ils reviennent" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Donald Trump : "Pendant des années, les entreprises et les emplois nous quittaient, aujourd’hui, ils reviennent"
©SAUL LOEB / AFP

Like a boss

Donald Trump : "Pendant des années, les entreprises et les emplois nous quittaient, aujourd’hui, ils reviennent"

Le président des États-Unis a prononcé mardi soir devant le Congrès son discours sur l’état de l’Union.

De l’avis de plusieurs médias, c’est un Donald Trump plutôt conciliant qui a prononcé mardi soir devant le Congrès son discours sur l’état de l’Union. Le président américain a évoqué la nécessité de "mettre de côté les différences", promettant à tous les Américains un avenir meilleur, souhaitant "restaurer le lien de confiance entre les citoyens et leur gouvernement".

Sur le front de l’emploi, il a déclaré : "Nous allons construire de nouvelles routes étincelantes, des ponts, des autoroutes, des voies ferrées et des voies navigables travers le pays". Il a également estimé que "pendant des années, les entreprises et les emplois nous quittaient. Aujourd'hui, ils reviennent".

Concernant la Corée du Nord, le locataire de la Maison Blanche n’a pas fait d’annonces fracassantes, dénonçant simplement "le caractère dépravé du régime" et affirmant qu'il "ne répéterait pas les erreurs du passé". Donald Trump a également confirmé que la prison de Guantanamo à Cuba serait maintenue ouverte pour les terroristes capturés à l’étranger. Il a aussi évoqué les pays "rivaux" des Etats-Unis, "comme la Chine et la Russie", qui menacent "nos intérêts, notre économie et nos valeurs".

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !