Donald Trump : Les révélations du livre de Steve Bannon | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Donald Trump : Les révélations du livre de Steve Bannon
©Reuters

Dent dure

Donald Trump : Les révélations du livre de Steve Bannon

Un président "déconcerté" après sa victoire, Ivanka qui rêve de la Maison blanche ou encore les critiques de Murdoch… Les principales informations à retenir du livre, selon la BBC.

Mise à jour 18h30 : Les avocats de Donald Trump ont demandé la non-publication du livre, en raison des "fausses" informations qu'il détaille.

La "trahison" : Dans ce livre, une série d'interview réalisée par le journaliste Michael Wolff, Steve Bannon accuse le fils de Donald Trump de "trahison", après avoir rencontré un groupe de Russes. "Les trois hauts responsables de la campagne ont pensé que c'était une bonne idée de rencontrer un gouvernement étranger à l'intérieur de la Trump Tower dans la salle de conférence au 25ème étage - sans avocats" fustige l'ex-conseiller.  

Sa victoire : Steve Bannon souligne notamment que Donald Trump s'est retrouvé "déconcerté" par sa propre victoire.  Donald Trump ne s'attendait pas à gagner, même dans les dernières heures. "En l'espace d'une petite heure, selon Steve Bannon, un Trump déconcerté s'est transformé en un Trump incrédule puis en un Trump horrifié" raconte le journaliste. "Puis il s'est transformé en un homme qui pensait mériter, et se croyait tout à fait capable, d'être le président des Etats-Unis.

Son investiture : Selon le journaliste Michael Wolff, Donald Trump était furieux que les grandes stars ne se soient pas déplacées  pour son investiture. "Il portait ce que certains autour de lui avaient appelé son visage de golf : fâché et énervé, les épaules voûtées, les bras ballants, les sourcils froncés, les lèvres pincées" raconte le journaliste.

Ivanka future présidente ? : selon le journaliste, Ivanka et son mari Jared ont accepté le rôle risqué de conseillers du président mais dans l'optique de lancer Ivanka dans la course à la présidence si l'occasion se présentait. "Bannon, qui avait avait inventé le terme «Jarvanka», qui était maintenant de plus en plus utilisé à la Maison Blanche, a été horrifié lorsque l'accord du couple lui a été rapporté."

Les relations entre Ivanka et son père : "Elle traitait son père avec un certain détachement, voire de l'ironie, allant jusqu'à se moquer sa coiffure auprès des autres" raconte Michael Wolff. Un somme de  crâne chauve sur lequel le président rabat ses cheveux, le tout "sécurisé par un spay fixant." Quant à la couleur, le temps de pause était important, s'amusait-elle. "Son impatience donnait donc une couleur blonde-orange" raconte le journaliste.

L'admiration (non-réciproque) de Trump pour Murdoch : "He's one of the greats, the last of the greats," explique Trump à propos du géant des médias Rupert Murdoch. "Quel idiot" a pourtant jugé ce dernier, après une discussion avec le nouveau président américain.

La Maison blanche : Sur un plan plus anecdotique, le président Trump juge la Maison blanche "effrayante", réclamant un verrou à sa chambre, au grand dam du service de sécurité.

Lu sur la BBC

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !