Donald Trump : "Ils sont en train d'essayer de truquer l'élection" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Donald Trump Maison Blanche Washington
Donald Trump Maison Blanche Washington
©CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Bras de fer politique et judiciaire

Donald Trump : "Ils sont en train d'essayer de truquer l'élection"

Le président Donald Trump s’est exprimé depuis la Maison Blanche dans la salle de presse ce jeudi soir sur la situation de l’élection présidentielle alors que les résultats ne sont toujours pas connus. Donald Trump assure qu’il a gagné "facilement" et dénonce de vastes "fraudes" de la part du camp démocrate.

Donald Trump s’est exprimé ce jeudi soir à Washington sur la situation électorale actuelle alors que le résultat de l’élection présidentielle n’a toujours pas été communiqué et que les opérations de comptage des votes par correspondance se poursuivent dans certains Etats, notamment en Pennsylvanie et en Géorgie.

Le président sortant a commencé son allocution en réitérant ses affirmations sur le fait qu'il y a "une fraude massive" lors de ce scrutin :

"Si vous comptez les votes légaux, j’ai gagné cette élection. Si vous comptez les votes illégaux, ils ont gagné. Ils essayent de voler cette élection".

Donald Trump a employé les mots de "corruption" et de "fraude" lors de sa prise de paroles. Certains médias américains ont décidé de mettre des mises en garde, voire de couper la retransmission de la conférence de presse suite à ses déclarations.

Lors de son discours, Donald Trump a fortement critiqué le rôle des médias et les erreurs des sondages à son égard. 

Donald Trump a précisé que la situation était particulièrement confuse à Detroit avec "des bureaux de dépouillement où on a tiré les rideaux afin que personne ne voit ce qui se passe à l’intérieur, des bulletins mystérieux...".

Le président américain a déploré les différences majeures liées au vote par correspondance qui, à ses yeux, a faussé l’élection de manière frauduleuse.

Donald Trump a fait référence au Michigan et au Wisconsin, où il menait largement dans les heures suivant la fermeture des bureaux de vote mais où Joe Biden a finalement remporté le scrutin avec l'intégration du vote par correspondance.

"En Géorgie, [je] suis en train de passer d'une victoire très large à un écart qui se réduit et peut-être que [je vais finir] par prendre du retard. On est toujours en avance, mais plus autant, parce qu'ils trouvent des bulletins... C'est fantastique tous les bulletins qu'ils trouvent et qui avantagent les démocrates."

Donald Trump a donc l’intention de contester les résultats et d’entamer des procédures judiciaires afin de contester les résultats dans certains Etats. Reste à savoir si les éléments et les cas évoqués par Donald Trump pourront être constatés et confirmés.

La rédaction du Monde a relayé les propos de Donald Trump lors de cette allocution :  

"Nous pensons qu'il y aura beaucoup de recours parce que nous avons tellement de preuves, tellement de preuves, et cela va peut-être se retrouver devant le plus haut tribunal du pays. Nous verrons. Mais nous pensons qu'il y aura beaucoup de recours parce que nous ne pouvons pas nous faire voler une élection. (...) Et j'ai dit très fermement que l'envoi des bulletins de vote par courrier finirait par être un désastre. (...) Nous entendons des histoires qui sont des histoires d'horreur, des histoires d'horreur absolue, et nous ne pouvons pas laisser cela arriver aux Etats-Unis. Ce n'est pas une question de savoir qui gagne, républicain ou démocrate. Joe ou moi. Nous ne pouvons pas laisser cela arriver à notre pays. Nous ne pouvons pas être déshonorés en laissant quelque chose comme ça se passer. J'espère donc que cela sera clarifié, peut-être bientôt, je l'espère bientôt, mais cela passera probablement par un processus, un processus juridique et comme vous le savez, j'ai revendiqué certains Etats et il revendique des Etats. Nous pouvons donc tous les deux revendiquer les Etats. Mais en fin de compte, j'ai le sentiment que les juges vont devoir se prononcer. Mais il y a eu beaucoup plus de manigances et nous ne pouvons pas supporter cela dans notre pays".

Le bras de fer politique et judiciaire devrait donc se poursuivre dans les jours à venir après les déclarations fracassantes et les graves accusations de Donald Trump :

"Je mets au défi Joe et tous les démocrates de préciser qu'ils ne veulent [compter] que des votes légaux (...). Nous voulons que chaque vote légal soit compté et je veux que chaque vote légal soit compté. Nous voulons l'ouverture et la transparence. Pas de salle de dépouillement secrète, pas de scrutin mystère, pas de vote illégal émis après le jour du scrutin. (...) Nous voulons des élections honnêtes. Nous voulons un décompte honnête et nous voulons que des gens honnêtes y travaillent parce que c'est un travail très important. C'est de cette manière que ce pays va gagner. C'est ainsi que les Etats-Unis gagneront. Et nous pensons que nous gagnerons les élections très facilement. (....) Les responsables démocrates n'ont jamais pensé qu'ils pourraient gagner cette élection. Honnêtement, je pense vraiment que c'est la raison pour laquelle ils ont envoyé des bulletins de vote dans des endroits où la corruption et la fraude sont énormes. C'est la raison pour laquelle ils ont envoyé des dizaines de millions de bulletins de vote non sollicités sans aucune moyen de vérification. (...) C'est sans précédent dans l'histoire américaine. (...) Il y a de très gros recours en cours. Et c'est une situation où ils essaient de voler une élection, ils essaient de truquer une élection, et nous ne pouvons pas laisser cela se produire. Les villes de Détroit et Philadelphie sont connues comme deux des endroits les plus corrompus politiquement de notre pays, elles ne peuvent être responsables de l'organisation du résultat d'une course présidentielle, une course présidentielle très importante en Pennsylvanie."

Les résultats doivent être communiqués pour la Pennsylvanie ou bien encore la Géorgie dans les heures qui viennent.

"Il ne reste plus que quelques Etats qui vont décider de la course à la présidence. L'appareil électoral de ces Etats est dirigé à chaque fois par des démocrates. Nous gagnions dans tous les endroits clés largement et puis nos chiffres ont commencé miraculeusement à se réduire en secret. Et ils n'ont plus autorisé les observateurs légalement autorisés. (...) C'est un système corrompu et cela rend les gens corrompus, même s'ils ne le sont pas par nature. Mais ils deviennent corrompus. C'est trop facile. Ils cherchent de combien de votes ils ont besoin, puis ils les trouvent."

Donald Trump pourrait donc mulitplier les recours pour continuer de contester les résultats de l'élection présidentielle. Joe Biden a lancé un appel au calme quelques heures plus tôt. 

Reste à savoir quelles seront les conséquences des prises de position de Donald Trump sur la suite de l'élection présidentielle et auprès des citoyens. Aucun incident majeur ne s'est déroulé fort heureusement dans les rues de Washington ou de New York entre les partisans de Joe Biden et de Donald Trump. 

Le Monde - France 24

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !