Dominique de Villepin aurait travaillé une journée pour toucher 100 000 euros de retraite | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Dominique de Villepin aurait travaillé une journée pour toucher 100 000 euros de retraite
©

Sympa le bonus !

Dominique de Villepin aurait travaillé une journée pour toucher 100 000 euros de retraite

Selon The Telegraph, l’ex-ministre des Affaires étrangères, serait revenu travailler au Quai d’Orsay pour une journée, après vingt ans d’absence. Il aurait alors fait valoir son droit de retraite prévoyant un bonus de 100 000 euros.

Dominique de Villepin aurait touché 100 000 euros après une journée de travail. C’est en tout cas ce qu’assure le quotidien britannique The Telegraph. Selon ce dernier, l’ancien Premier ministre et ex-ministre des Affaires étrangères, diplomate à l’origine, serait revenu travailler au Quai d’Orsay pour une journée, après vingt ans d’absence. Il aurait alors fait valoir son droit de retraite prévoyant un bonus de 100 000 euros. Une "faveur" qui aurait exaspéré de nombreux fonctionnaires du ministère des Affaires étrangères, en pleine restriction budgétaire.

Un porte-parole de Dominique de Villepin, Daniel Arlaud, a assuré au Telegraph qu'il s'agissait d'une "erreur administrative que M. Villepin a aussitôt demandé à réparer dès qu'elle a été repérée". Mais le journal assure avoir consulté un document officiel selon lequel l'ancien ministre aurait lui-même demandé cet arrangement au Quai d'Orsay. Ce dernier assure que M. Villepin n'a bénéficié d' "aucun traitement de faveur".

Des sources ministérielles ont assuré au Telegraph que l'opération n'avait rien d'illégale. Toutefois la décision serait subordonnée à une signature du ministre des affaires étrangères en personne, Laurent Fabius. Un porte-parole du Quai d'Orsay a précisé que Dominique de Villepin n'aurait bénéficié d'aucun passe-droit ou autre traitement de faveur, cette procédure étant classique dans le processus de droit à la retraite des hauts fonctionnaires. Et le quotidien britannique de s'interroger sur le curieux système de fin de carrière en vigueur dans la haute administration française.

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !