Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Bernard Cazeneuve a annoncé la suspension du policier interpellé

Fermeté

Disparition de cocaïne au 36 Quai des Orfèvres : Cazeneuve annonce la suspension du policier interpellé

Le ministre de l'Intérieur a aussi affirmé ce samedi que "ce type de dérive ne peut exister dans la police de la République".

L'enquête concernant le vol des 52 kilos de cocaïne dans les locaux du 36 Quai des Orfèvres avance à grands pas. En effet, deux jours après la disparition de cette drogue, placée sous scellés dans un coffre-fort et évaluée à la revente à deux ou trois millions d'euros, les policiers ont arrêté ce samedi un suspect. Selon des informations du Parisien, les membres de l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), la "police des polices", un policier de la Brigade des stupéfiants de la Préfecture de police de Paris a été interpellé à Perpignan. Il s'agit d'un fonctionnaire de police à la brigade des stupéfiants, précisent dans un communiqué commun le préfet de police et le procureur de la République de Paris. Il aurait été "vu entrant dans les locaux avec deux sacs et en ressortant peu après et ce dans la nuit du 24 au 25 juillet", ajoutent-ils dans ce communiqué. Une arrestation que Bernard Cazeneuve a immédiatement commentée. 

Tout d'abord, le ministre de l'Intérieur a annoncé que le policier interpellé avait été suspendu de ses fonctions.  "J'ai décidé immédiatement, à titre conservatoire, de suspendre ce brigadier de police, a déclaré Bernard Cazeneuve  lors d'une brève déclaration place Beauvau. "Si l'enquête devait confirmer son implication, et dès que j'aurai connaissance des conclusions de cette enquête, je prendrai toutes les sanctions et autres dispositions nécessaires", a-t-il ajouté.

Le suspect, un policier de 34 ans, a été arrêté samedi à la mi-journée sur son lieu de vacances du côté de Perpignan. Le Parisien précise que cette arrestation a été rendu possible notamment grâce à l'utilisation des images de vidéosurveillance, qualifiées de "particulièrement troublantes". Le suspect, vêtu d'une casquette, est sorti du 36 avec deux sacs apparemment lourds dans la nuit du 24 au 25 juillet 2014. Il a été repéré grâce à son téléphone portable. Plusieurs perquisitions étaient en cours dans la région mais également à son domicile parisien, selon des sources policières. Des investigations qui devraient permettre selon Bernard Cazeneuve de "faire toute la lumière sur ces actes intolérables afin de savoir comment ils ont été perpétrés et s'il y a eu des complicités".

"Ce type de dérive ne peut exister dans la police de la République", a martelé le ministre de l'Intérieur, évoquant avec "la plus grande fermeté, une affaire extrêmement grave" dont il a dit qu'il tirerait "en temps et en heure toutes les conséquences". 

 

lu sur L'Express

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !