Diffamation : le parquet soutient Zemmour | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Diffamation : le parquet soutient Zemmour
©

Pas de débat judiciaire

Diffamation : le parquet soutient Zemmour

Selon le ministère public, les propos du chroniqueur relèvent plutôt d’une "rhétorique malicieuse".

Le chroniqueur Eric Zemmour a reçu le soutien du ministère public ce mardi dans le procès qui l’oppose à Patrick Lozès, le président du Cran (Conseil représentatif des associations noires de France). Il est poursuivi pour diffamation pour des propos tenus en 2008.

Le ministère public a estimé que "les éléments constitutifs de l'infraction ne sont pas réunis en l'état. On est dans quelque chose qui échappe au débat judiciaire et qui ne tombe pas sous le coup de la loi pénale". Selon le parquet, ces propos relèvent plutôt d’une "rhétorique malicieuse" et non du "débat judiciaire".

Eric Zemmour avait déclaré dans un article paru dans l’hebdomadaire Vendredi : "Ainsi Patrick Lozès, président du Cran a déclaré: ‘Obama est notre président’, ce qui prouve que la solidarité raciale, pardon espéciale est supérieure à ses yeux énamourés à la solidarité nationale".

"Depuis quatre ans, M. Zemmour va de provocation en provocation, de polémique en polémique, en s'en prenant toujours aux mêmes personnes", s’est indigné Patrick Lozès en affirmant qu'à ses yeux "les races n'existent pas".

"On comprend l'agacement, la révolte" de Patrick Lozès face à la "rhétorique malicieuse voire déloyale" d'Eric Zemmour mais "les escroqueries intellectuelles ne se retrouvent pas toujours devant un tribunal correctionnel et même rarement", a souligné le parquet.

Le jugement doit être rendu le 3 juillet prochain.

Lu sur le Nouvel Observateur

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !