Dieudonné : pour Filippetti, "ce n'est plus un comique, c'est un militant négationniste" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Aurélie Filippetti souhaite la fermeture du théâtre de la Main d'or
Aurélie Filippetti souhaite la fermeture du théâtre de la Main d'or
©REUTERS/Benoit Tessier

C'est dit

Dieudonné : pour Filippetti, "ce n'est plus un comique, c'est un militant négationniste"

Dès lors, la ministre de la Culture soutient sans réserve la circulaire de Manuel visant à interdire ses spectacles.

"M. Dieudonné n’est plus un comique. Il est devenu un militant négationniste et révisionniste. M.Dieudonné n’appartient plus au monde du spectacle. Il n’est plus du côté des artistes ou des créateurs (…) Il est du côté de la propagande d’extrême droite". La charge d'Aurélie Filippetti à l'encontre de celui qui est au cœur de la polémique avec son geste de la quenelle est d'une violence inouïe. Dans un entretien au Parisien, la ministre de la Culture n'y va pas par quatre chemins : elle est du côté de son collègue de l'Intérieur, Manuel Valls. Elle souhaite interdire les spectacles de Dieudonné et soutient donc la circulaire allant en ce sens.

'Cette circulaire répond à une nécessité urgente : arrêter la propagande négationniste de Dieudonné. Cette circulaire donne aux préfets les moyens d’intervenir pour empêcher la diffusion de ce spectacle gravissime" assure Aurélie Filippetti dans les colonnes du quotidien national. "Le rappel de la jurisprudence est essentiel: le respect de la dignité humaine fait partie de l'ordre public. Or ce spectacle fait l'apologie du génocide des Juifs", martèle la ministre de la Culture.

"Je défends la liberté de création et d'expression", assure-t-elle. "Mais Dieudonné ne peut plus se revendiquer du droit à l'humour, du droit à l'outrance. La liberté d'expression, ce n'est pas la liberté de négation ! Personne ne peut se retrancher derrière la liberté artistique pour éviter de tomber sous le coup de la loi pénale. Dieudonné a été condamné neuf fois ! La circulaire souligne aussi le caractère 'exceptionnel' de telles interdictions. Je salue cette mention et j'y tiens", ajoute Aurélie Filippetti.

Enfin, la ministre de la Culture donne son avis sur une éventuelle fermeture du théâtre de la Main d'or. Sa réponse est une fois de plus cinglante : "Je ne mets aucun veto a priori. Tous les supports juridiques permettant de mettre un terme à l’entreprise lucrative de M. Dieudonné doivent être étudiés. Le spectacle d’abord. (...). Il faut utiliser tous les moyens possibles face à ce multirécidiviste".

Pour rappel, le gouvernement a appelé lundi les préfets et les maires à empêcher la tenue des spectacles de Dieudonné, jugés antisémites, et a été immédiatement entendu à Bordeaux, mais le polémiste a fait savoir qu'il contesterait en justice toute interdiction.

lu sur le Parisien.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !