Dieudonné : "Je ne suis pas un nazi, je ne suis pas un antisémite" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Dieudonné a donné une conférence de presse ce samedi
Dieudonné a donné une conférence de presse ce samedi
©Reuters

Fin de polémique

Dieudonné : "Je ne suis pas un nazi, je ne suis pas un antisémite"

L’humoriste a tenu une conférence de presse ce samedi au théâtre de la Main d’or. Au cours de celle-ci, il a certifié qu’il ne jouera plus son spectacle "Le Mur".

Vers la fin de la polémique Dieudonné ? C’est en tout cas ce que souhaite l’humoriste comme il l’a annoncé ce samedi lors d’une conférence de presse au théâtre de la Main d’or dans le 11e arrondissement de Paris et retransmise sur BFMTV. "Nous sommes dans un Etat de droit", a débuté Dieudonné. Avant de poursuivre : "le Conseil d'Etat s'est prononcé deux fois contre mon spectacle. Il faut se conformer à la loi et aux règles qui gèrent cette démocratie", avant d'estimer que "l'ingérence est criante".

"Je pense avoir poussé le débat jusqu'aux limites du rire", a ajouté Dieudonné, indiquant "se conformer" à l'arrêté d'interdiction pris vendredi soir par la préfecture de police de Paris, contre le spectacle "Le Mur". "Je ne le jouerai pas", a-t-il ensuite déclaré, confirmant ce que son avocat avait déjà annoncé un peu plus tôt dans la journée. "J'ai un nouveau spectacle", a-t-il poursuivi, précisant que n'y figure "aucun des éléments visé par les arrêtés". Intitulé "Asu Zoa", ce nouveau one man show évoquera, selon l'humoriste, l'histoire africaine, l'"histoire des ancêtres".

Et de lancer aux journalistes : "Aujourd'hui, il n'y a plus d'affaire Dieudonné, concentrez-vous sur autre chose". Et de conclure : "Je vais continuer à déranger beaucoup de monde par le rire. Je ne suis pas un nazi, je ne suis pas un antisémite, c'est à la justice de le dire. Une page se ferme aujourd'hui ».

Lu sur BFM TV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !