Dieudonné : il "abandonne" son spectacle "Le Mur" et en lance un autre | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Dieudonné : il "abandonne" son spectacle "Le Mur" et en lance un autre
©REUTERS/Benoit Tessier

Et ça continue encore et encore...

Dieudonné : il "abandonne" son spectacle "Le Mur" et en lance un autre

L'humoriste compte donner dès samedi après-midi "et les jours suivants" son nouveau spectacle "Asu Zoa" au théâtre de la Main d’Or.

Nouveau rebondissement dans ce qu’il convient d’appeler l’"affaire Dieudonné". En effet, ce samedi l’humoriste a annoncé « abandonner définitivement" son spectacle "Le mur", selon un de ses avocats selon l'AFP. Pour rappel ce spectacle est frappé d'interdictions en cascade pour crainte de troubles à l'ordre public et incitation à la haine. Le comédien a entamé une tournée de ce spectacle cette semaine, mais les trois représentations prévues (à Nantes, Tours et Orléans) ont été interdites par la justice.

Toutefois, Dieudonné entend bien continuer sa tournée puisque dans le même temps son avocat a annoncé qu’il allait jouer un nouveau spectacle à "la thématique différente". Ainsi donner dès samedi après-midi "et les jours suivants", il devrait jouer "Asu Zoa" au théâtre parisien de la Main d'Or, a rappelé Me Jacques Verdier, en dépit d'un arrêté d'interdiction pris vendredi soir par la préfecture de police de Paris.

Indiquant l'avoir écrit "en trois nuits", Dieudonné décrit ce one-man-show comme un spectacle "de danse et de musique, de mime et même de quelques mouvements de taï-chi, s'inspirant de mythes ancestraux et de croyances primitives". Son affiche représente un éléphant dans la savane.

De plus, plus tôt dans la journée, maître Sanjay Mirabeau, autre avocat de Dieudonné, a indiqué que l’humoriste a décidé de contester devant le Conseil d'Etat et le tribunal administratif de Paris les interdictions des spectacles à Orléans et dans la capitale. Un recours en référé a été déposé en ce sens au Conseil d'Etat, plus haute juridiction administrative française, contre l'ordonnance du tribunal administratif d'Orléans ayant confirmé samedi matin l'interdiction de la représentation qui était prévue dans la soirée dans cette ville, a précisé à l'AFP Me Sanjay Mirabeau. Un autre devrait être déposé pour le spectacle à paris. L'audience est prévue ce samedi à 16H00, a-t-on confirmé au Conseil d'Etat.

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !