Devant François Hollande, Roger Cukierman et Dalil Boubakeur appellent au "vivre ensemble" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Devant François Hollande, Roger Cukierman et Dalil Boubakeur appellent au "vivre ensemble"
©

Réconciliés

Devant François Hollande, Roger Cukierman et Dalil Boubakeur appellent au "vivre ensemble"

Le président du Crif et le recteur de la grande mosquée de Paris avaient rendez-vous avec le chef de l'Etat ce mardi après-midi après la polémique qui a entouré le dîner du Crif.

Une poignée de mains symbolique sur le perron de l'Elysée. Ce mardi 24 février, Roger Cukierman et Dalil Boubakeur se sont réconciliés sous la houlette de François Hollande. Le président du Crif et le recteur de la grande mosquée de Paris avaient rendez-vous avec le chef de l'Etat à 16h15 pour éteindre la polémique suscitée après les déclarations de Roger Cukierman sur les musulmans, juste avant le dîner du Crif.

Lundi matin, interrogé sur le Front National, le président du Crif avait déclaré au micro d'Europe 1 : "toutes les violences aujourd'hui sont commises par des jeunes musulmans, et bien sûr c'est une toute petite minorité de la communauté musulmane". En signe de protestation, le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) avait boycotté le dîner du Crif le soir même, dénonçant des déclarations "irresponsables" de son président.

François Hollande, également visé par une polémique pour avoir employé l'expression "Français de souche" au dîner du Crif, a joué le médiateur. A la sortie de leur entretien avec le chef de l'Etat, Roger Cukierman et Dalil Boubakeur ont trouvé des mots pour réconcilier leurs deux communautés.

Dalil Boubakeur a fait part de sa "volonté d'apaisement.""Nous sommes l'un et l'autre sur le même bateau. Nous menons un même combat contre le racisme et l'antisémitisme. Nous partageons les mêmes valeurs de la République" a affirmé Roger Cukierman, invoquant une "conception commune du vivre ensemble." De quoi fermer la parenthèse de la brouille de ces dernières 24 heures.

Lu sur Francetvinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !