Deux députés quittent la Cour de justice de la République afin de ne pas participer à un simulacre de procès | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Justice
Deux députés quittent la Cour de justice de la République afin de ne pas participer à un simulacre de procès
©MEHDI FEDOUACH / AFP

Démission

Deux députés quittent la Cour de justice de la République afin de ne pas participer à un simulacre de procès

La députée LREM Naïma Moutchou et le député LR Antoine Savignat disent refuser de prendre part à un "semblant de justice". avec la prochaine convocation d'Eric Dupond-Moretti en vue d'une mise en examen.

Ils ont annoncé leur démission et refusés de participer à un "semblant de justice". Alors que le garde des Sceaux est convoqué en vue d'une mise en examen, les députés Antoine Savignat (LR) et Naïma Moutchou (LREM) sont partis de la Cour de justice de la République. Pour la députée LREM du Val-d'Oise, il y a un "désir non dissimulé d'une poignée de magistrats de réduire à l'impuissance politique un garde des Sceaux disqualifié dès sa nomination pose question". 

Eric Dupond-Moretti est soupçonné d'avoir profité de ses fonctions de ministre pour régler des dossiers dans lesquels il avait été impliqués en tant qu'avocat. Elle confie au Journal Du Dimanche que si "l'enquête en cours visant Eric Dupond-Moretti pour de prétendus 'conflits d'intérêts' a pour objet d'obtenir la mise en examen du ministre pour qu'il démissionne, comme l'ont déclaré sans réserve certains juges, alors le problème institutionnel est très grave car s'installerait un contre-pouvoir illégitime". Elle questionne alors "la responsabilité effective des juges". 

Le député LR du Val-d'Oise Antoine Savignat, également avocat de profession, a lui aussi démissionné aujourd'hui de ses fonctions de juge suppléant à la CJR . Il ne souhaite pas "être instrumentalisé par ceux tentés d'user de leur autorité pour poursuivre des fins plus personnelles ou corporatistes".

 

À Lire Aussi

Indépendance de la Justice, un mythe ou l’avènement d’un nouveau pouvoir anticonstitutionnel ?
France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !