Des pirates qui seraient iraniens diffusent les données personnelles d'utilisateurs d'un service israélien de rencontres LGBT | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Nouveau monde
Hackers
Hackers
©Kirill KUDRYAVTSEV / AFP

Piratage

Des pirates qui seraient iraniens diffusent les données personnelles d'utilisateurs d'un service israélien de rencontres LGBT

Google a bloqué l'accès aux sites qui publiaient ces informations

Israël a annoncé mardi que Google avait bloqué les sites d'un groupe de pirates informatiques qui avait diffusé les données personnelles des utilisateurs d'un service israélien de rencontres LGBT signale BFM TV.

La plateforme Telegram a également supprimé le compte de ce groupe de hackers qui proposait ces données sous la forme d'un fichier à télécharger..

La cyberattaque est imputée par des experts à l'Iran. L'application visée est Atraf, qui propose aux internautes de faire des rencontres en fonction de leur géolocalisation, à l'image de Tinder ou Grindr;

Le groupe avait menacé de révéler des données personnelles liées au site de rencontres s'il ne recevait pas "un million de dollars d'ici 48 heures". Parmi les informations figurent selon les hackers le nom des utilisateurs, mais aussi l'historique de leur géolocalisation ou encore le statut VIH pour ceux qui avaient choisi de l'afficher.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !