Takieddine mis en examen pour faux témoignage | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Finance
Takieddine mis en examen
pour faux témoignage
©

Affaire Karachi

Takieddine mis en examen pour faux témoignage

L'homme d'affaires est soupçonné d'avoir menti au juge Trévidic en avril 2010 à propos d'un contrat avec le Pakistan en 1994.

[Mis à jour le 30/09 à 18h20]

L'homme d'affaires Ziad Takieddine a été mis en examen le 19 septembre pour faux témoignage par le juge d'instruction René Cros, a révélé vendredi l'avocat des familles de victimes de Karachi, Olivier Morice. Il est soupçonné d'avoir menti au juge Marc Trévidic en avril 2010, en affirmant n'avoir rien eu à voir avec le contrat Agosta de vente de sous-marins conclu par la France en 1994 avec le Pakistan.

[Mis à jour le 30/09 à 11h50]

Brice Hortefeux qui était entendu ce matin à sa demande dans le cadre de l'affaire Karachi s'est dit "soulagé. Ca permet de préciser et de démontrer un certain nombre de choses. Je rappelle que c'est moi qui ai demandé à être entendu comme témoin". Dans un communiqué à la sortie de son audition il a expliqué qu'il a "pu préciser et démontrer, en toute transparence, qu'il ne disposait d'aucun élément provenant du dossier de la procédure judiciaire".

[Mis à jour le 30/09 à 8h26]

Brice Hortefeux va donc être entendu comme témoin ce vendredi dans l'affaire Karachi. Selon RTL, la procédure vise en fait la conversation téléphonique du 14 septembre entre Brice Hortefeux et un autre proche de Nicolas Sarkozy, Thierry Gaubert, mis en examen dans le dossier Karachi. L'ancien ministre va donc devoir s'expliquer sur la façon dont il a obtenu ces indiscrétions

[Mis à jour le 29/09 à 17h56]

Dans une interview accordée à BFMTV, Ziad Takieddine demande à Nicolas Sarkozy de lever le secret-défense sur les contrats d'armements conclus avec l'Arabie Saoudite et le Pakistan sous le gouvernement Balladur :

"Arrêtez tout de suite, puisque vous êtes garant de la Constitution, levez le secret défense sur tous les contrats et notamment sur Agosta, et notamment sur Sawari II"

L'homme d'affaires demande au président de la République de s'exécuter dans les 24 heures :

"Il lui appartient de faire ça tout de suite, dans les 24 heures. C'est digne, il est digne, il le fera"

Le Point rappelle pourtant que Nicolas Sarkozy n'a pas directement le pouvoir de lever le secret-défense. Après avis d'une commission consultative, il reviendrait au ministre concerné, en l'occurrence François Baroin, de prendre une telle décision. 

[Publié le 29/09 à 9h]

Le juge Renaud Van Ruymbeke aurait en sa possession un document pouvant établir un lien entre un contrat de vente d'armes à l'Arabie Saoudite et le financement de la campagne d'Edouard Balladur, alors Premier ministre, pour la présidentielle de 1995.

Selon le juge, le marché d'armement Sawari II a été conclu entre le gouvernement Balladur et le royaume Saoudien fin 1994. Or, il apparaît que les paiements de l'Arabie Saoudite interviennent à la date à laquelle la somme de 10 millions de francs a été versée sur le compte de l'Association pour le financement de la campagne d'Edouard Balladur.

Selon France Info, le juge Van Ruymbeke ne croit pas la version officielle selon laquelle le compte de l'Association pour le financement de la campagne d'Edouard Balladur a été credité par les recettes des ventes des produits dérivés (t-shirts, goodies...). Il souhaite donc retracer les mouvements financiers liés à ce contrat d'armement afin de faire la lumière sur cette affaire.

Entendu sur France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !