Des députés LREM militent pour le départ de certains ministres | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Des députés LREM militent pour le départ de certains ministres
©Christophe Petit-Tesson / POOL / AFP

Sur la sellette

Des députés LREM militent pour le départ de certains ministres

Selon Europe 1, ils plaident pour un remaniement du gouvernement cet été.

Ils veulent afficher une image moins à droite. Selon Europe 1, des députés du groupe parlementaire La République en Marche militent pour l’éviction de certains ministres. « Macron a été élu par le centre gauche, et on mène une politique de droite », confie à Europe 1 un pilier de la majorité. Et d’ajouter : « Mais c'est normal, les seuls types qui font de la politique dans notre équipe viennent de la droite, et ils pensent que nous ne sommes qu'une parenthèse ». S’ils savent que le Premier ministre, Édouard Philippe, Gérald Darmanin (ministre de l'Action et des Comptes publics), Bruno Le Maire (ministre de l'Économie) et Gérard Collomb (ministre de l'Intérieur) "sont indétrônables", ils sont persuadés "que les ministres purement techniques" peuvent être remplacés "du jour au lendemain sans conséquence".

Ces ministres poussés vers la porte

Ces députés plaident donc pour le départ d’Élisabeth Borne (la ministre des Transports), Françoise Nyssen (la ministre de la Culture) ou encore Jacques Mézard (le ministre de la Cohésion des territoires). Pour les remplacer, ils proposent des figures de gauche. "Car le problème, ce n'est pas le rééquilibrage, c'est l'affichage", précise une députée à Europe 1, ajoutant que "dans ce gouvernement, personne n'incarne vraiment la dimension sociale" du projet de La République en Marche. "Ça donne l'impression qu'on a la politique d'immigration d'Hortefeux, la politique économique de Sarkozy, et la politique environnementale d'EDF", s'agace un ancien socialiste auprès d’Europe 1.

"Ce problème a été identifié au plus haut niveau", confie un député. Et d’ajouter : "Macron a la culture du résultat. J'espère qu'il profitera de l'été pour faire le ménage". "D'ici-là, cette vingtaine de députés va faire pression en coulisses, et publier une tribune pour rappeler que les marcheurs ont une jambe gauche", conclut Europe 1.

 

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !