Dépassements d'honoraires : l'UFC-Que Choisir dénonce une nouvelle hausse | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Les dépassements ont augmenté de 1,7% sur un an dans trois spécialités : pédiatrie, ophtalmologie et gynécologie.
Les dépassements ont augmenté de 1,7% sur un an dans trois spécialités : pédiatrie, ophtalmologie et gynécologie.
©Reuters

Ça s'arrange pas

Dépassements d'honoraires : l'UFC-Que Choisir dénonce une nouvelle hausse

L'association de consommateurs a constaté des augmentations de 0,7% chez les ophtalmos, 1,5% chez les gynécos et 7% pour les pédiatres.

Dans une étude publiée mercredi, l'UFC-Que Choisir dénonce une nouvelle progression des honoraires des médecins spécialistes. Selon l'association de consommateurs, les gynécologues, les ophtalmologistes et les pédiatres ont augmenté leurs tarifs de 1,7% en moyenne entre juillet 2012 et juin 2013 (de 23,70 euros à 24,10 euros au-dessus du tarif). Soit deux fois plus que l’inflation. L’augmentation varie d’une spécialité à l’autre avec en tête les pédiatres (+7%), devant chez les gynécologues (+1,5%) et les ophtalmologistes (+0,7%).

"Les bornes sont dépassées", estime l'association de consommateurs. "La période de crise économique et de stabilité de revenus des ménages, ainsi que le discours du gouvernement sur la limitation des dépassements auraient pu peser en faveur d'une modération des tarifs, il n'en est rien", remarque Mathieu Escot, chargé de mission santé d'UFC.

Lu sur Le Monde.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !