Delphine Batho : sur l'écologie "le gouvernement va de renoncement en renoncement" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Delphine Batho, députée PS des Deux-Sèvres et ancienne ministre de l'Ecologie.
Delphine Batho, députée PS des Deux-Sèvres et ancienne ministre de l'Ecologie.
©Reuters

Pas contente

Delphine Batho : sur l'écologie "le gouvernement va de renoncement en renoncement"

Dans un entretien au Parisien, l'ex-ministre PS estime que "sur les décisions importantes qui demandent du courage politique, le gouvernement recule face à des résistances et des lobbies".

Delphine Batho revient sur le devant de la scène médiatique. Et c'est pour solder ses comptes. Dans un entretien accordé ce vendredi au Parisien, l'ex-ministre PS de l'Ecologie estime que "le gouvernement va de renoncement en renoncement". Interrogée sur l'embrouillamini autour de la taxation du diesel, celle qui a été remerciée pour avoir critiqué le "mauvais" budget alloué à son porte-feuille, déclare : "C'est un recul qui s'ajoute à d'autres, malheureusement." 

Et de citer : le "nouveau report de la taxe poids lourds", le "report de la transition énergétique", le "recul sur la lutte contre les nitrates". "Sur les décisions importantes qui demandent du courage politique, le gouvernement recule face à des résistances et des lobbies. C'est ce qui me fait dire que l'écologie est en danger", poursuit-t-elle. 

La députée PS des Deux-Sèvres a, par ailleurs, trouvé "regrettable que certaines décisions soient présentées comme un marchandage entre formations politiques (...) cela ne rend service ni à l'écologie, ni à la gauche".

Vendredi matin sur RTL, la députée EELV Barbara Pompili s'est elle aussi exprimée sur la taxation du diesel : "Je considère que la question (...) n'est pas tranchée. J'y crois encore. Ce qui va pénaliser les ménages c'est la TVA, pas une taxe sur le diesel. Le diesel, ça tue les gens".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !