Déficits : la Commission européenne émet des doutes sur les objectifs du gouvernement français | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Déficits : la Commission européenne émet des doutes sur les objectifs du gouvernement français
©

Pas à la fête

Déficits : la Commission européenne émet des doutes sur les objectifs du gouvernement français

La Commission européenne a validé "partiellement" la stratégie budgétaire de la France.

"De manière générale, la stratégie budgétaire présentée dans le programme n'est que partiellement conforme aux exigences du pacte de stabilité et de croissance", indique la Commission dans ses recommandations macroéconomiques. Le message de Bruxelles est donc clair. Il y a un doute quant aux objectifs du gouvernement français en terme de réduction des déficits pour 2015. Pour elle, la stratégie budgétaire n'est que "partiellement conforme aux exigences". Un "oui mais" qui ne va pas satisfaire François Hollande.

Selon la Commission, "le niveau de détail des mesures d'assainissement budgétaire est insuffisant pour garantir de façon crédible la correction du déficit excessif pour 2015". De ce fait, elle prévoit plutôt un déficit à 3,4%. Le pari du président et de son gouvernement de ramener le déficit public en-deçà de 3% du PIB d'ici un an et demi, ne serait donc pas tenu. 

Ce serait de ce fait un nouvel échec pour François Hollande et son équipe. "Des risques pèsent sur les objectifs du gouvernement" a souligné l'exécutif européen, pour qui "une partie des mesures supplémentaires pour 2014 annoncées dans le programme doit encore être adoptée et le montant des économies prévues pour 2015 est très ambitieux".

Pour conclure, Bruxelles a adressé quelques recommandations. "Le Conseil est d'avis que des précisions doivent être apportées sur les mesures sur lesquelles repose la stratégie budgétaire et que la France doit déployer des efforts supplémentaires pour se conformer à la recommandation du Conseil et pour garantir ensuite une trajectoire adéquate vers l'objectif à moyen terme. En particulier, des efforts additionnels devraient être présentés dans la prochaine loi de finances rectificative pour 2014" affirme le conseil européen.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !