Déficit budgétaire : 103,4 milliards d’euros fin novembre | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Selon le ministère de l'économie, "la dépense évolue au rythme attendue"
Selon le ministère de l'économie, "la dépense évolue au rythme attendue"
©Reuters

Dettes

Déficit budgétaire : 103,4 milliards d’euros fin novembre

Ce déficit, plus important qu'en 2011, serait conforme à la prévision présentée dans la troisième loi de finances rectificative

Le déficit du budget de l'Etat s'établissait à 103,4 milliards d'euros fin novembre, a annoncé mardi le ministère du Budget. C’est-à-dire à 6 milliards d’euros de plus qu’en fin novembre 2011, le déficit était alors de 97,2 milliards d'euros. Le ministère répète que selon des chiffres provisoires le déficit 2012 serait de 87,2 milliards d'euros. "Selon les données provisoires à fin décembre, le solde budgétaire annuel devrait s'établir à -87,2 milliards d'euros contre 86,2 milliards d'euros prévu dans la troisième loi de finances rectificative pour 2012", indique-t-il.

Cette croissance du déficit serait due à des dépenses (budget général et prélèvements sur recettes) plus importantes qu’en 2011 : elles atteignaient fin novembre 347,6 milliards d'euros contre 335,3 milliards un an plus tôt, une progression "conforme à la prévision présentée dans la troisième loi de finances rectificative", précise le ministère.

"La dépense évolue au rythme attendu. En particulier, la charge de la dette est inférieure à la charge exécutée à la même date en 2011, confirmant l'impact positif du niveau historiquement bas des taux d'intérêt et la révision à la baisse de la prévision de charge de la dette par rapport à la prévision initiale", poursuit le ministère dans son communiqué.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !