Deezer : la fin d'une époque | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
Deezer : la fin d'une époque
©

Revirement

Deezer : la fin d'une époque

Le site de musique en ligne Deezer met fin à l'écoute gratuite et illimitée sur sa plateforme. Ils cherchent à réorienter les utilisateurs vers leurs offres payantes.

Fini les soirées animées par les inépuisables « playlistes » sur Deezer. Le site de musique en ligne va désormais limiter à cinq heures par mois l’écoute gratuite, a annoncé le groupe, ce lundi 6 juin.

En procédant de la sorte, Deezer entend encourager les usagers les plus actifs à rejoindre les 1,2 millions d’abonnés à l’offre « Premium ».  Le site cherche à « accélérer la conversion des utilisateurs les plus actifs vers des offres payantes.» Une évolution de taille pour ce site qui a bâti sa notoriété sur sa gratuité notamment.  

Le site de musique, qui a signé un partenariat, en août 2010, avec l'opérateur Orange, annonce également le lancement d'un nouveau site utilisant le HTML 5, nouveau standard du Web, et misant sur une intégration des réseaux sociaux tel Facebook.

La restriction de la durée est l'aboutissement de plusieurs mois de débats houleux avec les maisons de disques.  "Universal préfèrerait limiter à cinq le nombre d'écoutes par morceau. Nous sommes obligés de composer avec tout le monde", explique le président de Deezer.

En lançant son offre limitée malgré la désaccord avec le géant Universal, Deezer compromet ses chances de renouveler un contrat avec la maison de disque et risque de se priver d'un important allié, ce qui pourrait peser sur l'avenir du site.

Lu sur le Journal du Net

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !