Déconfinement : tout n'est pas rose, 30% des propriétaires de bars et de restaurants ont préféré rester fermés | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Restaurant terrasse
Restaurant terrasse
©BERTRAND GUAY / AFP

Prudence

Déconfinement : tout n'est pas rose, 30% des propriétaires de bars et de restaurants ont préféré rester fermés

Le 9 juin n'a pas été un jour de réouverture pour toute la profession

Depuis le 9 juin dernier, tous les établissements commerciaux ont pu réouvrir leurs portes, mais certains ne l'ont pas fait : l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie indique en effet que 30% des propriétaires de bars et de restaurants ont préféré rester portes closes.

«Certains restent fermés à cause du manque de clientèle et d'autres par manque de personnel, surtout pour les petites structures», explique le vice-président confédéral de cette union. Le manque criant de chefs cuisiniers oblige certains établissements familiaux à rester fermés remarque Le Figaro.

« Parmi ceux qui ont ouvert, les hôteliers et restaurateurs de Paris, Lyon et Strasbourg ont du mal à retrouver leur activité », regrette Pascal Mousset, président du Groupement National des Indépendants (GNI) Île-de-France cité par Le Figaro.

Le GNI constate une baisse moyenne de chiffre d'affaires de 30% par rapport à 2019 pour les bars et restaurants parisiens.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !