Déclaration de patrimoine : Emmanuel Macron "blanchi" par la Haute Autorité | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Déclaration de patrimoine : Emmanuel Macron "blanchi" par la Haute Autorité
©TOBIAS SCHWARZ / AFP

Transparence

Déclaration de patrimoine : Emmanuel Macron "blanchi" par la Haute Autorité

L'association Anticor avait évoqué un "manque de cohérence entre les revenus et le patrimoine déclarés" par l'ancien ministre de l'Économie.

Saisie par l'association Anticor, la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), assure ne pas avoir relevé d'éléments problématiques dans la déclaration de patrimoine d'Emmanuel Macron, d'après un courrier rendu public lundi 27 mars.

"Les contrôles mis en œuvre par la Haute autorité (...) n'ont révélé aucun élément de nature à remettre en cause le caractère exhaustif, exact et sincère de la déclaration" du candidat à la présidentielle, affirme le président de la Haute Autorité, Jean-Louis Nadal.

>>>> À lire aussi : Emmanuel Macron, sa déclaration de patrimoine et le Parquet national financier

L'association Anticor avait évoqué un "manque de cohérence entre les revenus et le patrimoine déclarés" par l'ancien ministre de l'Économie. Dans sa déclaration d'intérêts du 24 octobre 2014, Emmanuel Macron indiquait avoir perçu, en tant que banquier à la banque Rothschild puis comme secrétaire général adjoint à la présidence de la République, "3,3 millions d'euros de revenus avant impôts", entre l'année 2009 et son arrivée au gouvernement en 2014. 

Mais dans sa déclaration de patrimoine, signée le même jour et contrôlée par la Haute Autorité, Emmanuel Macron avait fait état d'un patrimoine de "1,2 million d'euros et d'un endettement de 1 million d'euros", "soit un patrimoine net de seulement 200.000 euros". Une déclaration qui était, selon Anticor, propice à des "interrogations". 

"Plus rien de nous étonne, plus rien (…) Ce qui est extraordinaire c'est qu'il y a deux patrimoines, celui de Monsieur Poutou et celui de Monsieur Macron, qui sont pratiquement les mêmes alors que les deux ne gagnent pas la même chose. C'est drôle", a déclaré Bruno Retailleau, le chef de file des sénateurs LR, cité par Le Figaro. 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !