Déchéance de nationalité : les députés examineront le projet de loi à partir du 5 février | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Déchéance de nationalité : les députés examineront le projet de loi à partir du 5 février
©Reuters

Suite

Déchéance de nationalité : les députés examineront le projet de loi à partir du 5 février

A partir de mercredi, le président de la République commencera ses consultations avec les présidents de l'Assemblée puis du Sénat ainsi que les présidents de tous les groupes parlementaires.

La date est d'ores et déjà cochée sur le calendrier de tous les députés français. En effet, ils examineront à partir du 5 février le projet de loi constitutionnelle de protection de la Nation, qui prévoit notamment la déchéance pour les binationaux nés français condamnés pour terrorisme. Un vote risqué pour François Hollande et le gouvernement car la gauche apparaît plus partagée que jamais sur le sujet.

Le chef de l'Etat va donc consulter à partir de mercredi afin de tenter de trouver un compromis. Il recevra mercredi les présidents de l'Assemblée, Claude Bartolone et du Sénat, Gérard Larcher. Vendredi, il verra Jean-Christophe Cambadélis et les présidents de tous les groupes parlementaires en vue de dégager un compromis. Le projet de loi devra recueillir la majorité des trois cinquièmes des suffrages exprimés.

Tous les regards se portent aujourd'hui sur un article loin de faire l'unanimité. La déchéance de nationalité pour les binationaux est soutenue par la droite et le centre, mais est contestée par une large partie du groupe socialiste qui estime qu'elle remet en cause le droit du sol.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !