Déchéance de nationalité : François Hollande envisagerait d'organiser un referendum | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
François Hollande s'est mis à dos une partie importante de la gauche.
François Hollande s'est mis à dos une partie importante de la gauche.
©

Consultation

Déchéance de nationalité : François Hollande envisagerait d'organiser un referendum

Selon le Parisien, le chef de l'Etat n'hésitera pas à consulter les Français sur ce sujet délicat.

La très controversée mesure sur la déchéance de nationalité de la réforme constitutionnelle divise la gauche. Christiane Taubira et Bernard Cazeneuve se sont prononcés contre tandis que Manuel Valls et Ségolène Royal y sont favorables. Le président de la République, qui se trouve dans une position indélicate, risque de se mettre à dos une grande partie de son camp. George Pau-Langevin, ministre de l'Outre-Mer, estime que cette mesure est "contraire à nos valeurs". La gauche de la gauche est vent debout, Jean-Luc Mélenchon est Cécile Duflot sont en pointe.

En Conseil des ministres, François Hollande s'est montré ferme mais compréhensif : "Je sais ce que ressentent un certain nombre d'entre vous, je connais vos convictions. Je vous demande de la solidarité et de l'unité." Selon les informations du Parisien, le chef de l'Etat serait prêt à organiser un referendum pour laisser aux Français le soin de trancher la question. Une arme à double-tranchant. Mais il est prêt à aller au bout. " Bien sûr qu'il le fera ! L'option est sur la table", assure un fidèle de François Hollande cité par le Parisien.

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !