Dans un livre, le général de Villiers évoque les raisons de sa démission et la dégradation de ses relations avec Macron | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Dans un livre, le général de Villiers évoque les raisons de sa démission et la dégradation de ses relations avec Macron
©BERTRAND GUAY / POOL / AFP

Raisons de la colère

Dans un livre, le général de Villiers évoque les raisons de sa démission et la dégradation de ses relations avec Macron

Quatre mois après sa démission, l'ancien chef d'état-major des armées publie un ouvrage, qui sort ce mercredi.

L'ouvrage pourrait bien ne pas plaire du côté de l'exécutif. L'ancien chef d'état-major des armées, Pierre de Villiers, publie ce mercredi Servir un livre aux éditions Fayard, Servir. Il revient notamment sur les raisons de sa très médiatique démission du 19 juillet après avoir été recadré par Emmanuel Macron. Le livre - dont Le Monde publie les bonnes feuilles - a été édité chez Fayard dans le plus grand secret et même l'Elysée n'aurait pas été mis au courant de sa parution.

Pour le général, deux facteurs expliquent sa démission. D'abord les 850 millions d'euros réclamés cette année à une armée en surchauffe, dans un contexte de restrictions budgétaires générales. Le général donne des exemples inédits comme cette traque de terroristes au Mali qui s'arrête faute de drone. "La vraie loyauté consiste à dire la vérité à son chef", écrit le général de Villiers. "La vraie liberté est d'être capable de le faire, quels que soient les risques et les conséquences (...) La vraie obéissance se moque de l'obéissance aveugle. C'est l'obéissance d'amitié".

Deuxième raison, les critiques publiques à son égard cet été. "Il me semblait impossible de poursuivre ma mission, lance-t-il. Aucune amertume, aucune rancœur mais quel gâchis d'en être arrivés là alors que nous aurions pu faire autrement". Il assure qu'avant la crise et le tourbillon médiatique, ses relations avec le chef de l'Etat ont d'abord "été empreintes de franchise, de confiance et de cordialité". Dans les prochains jours, Pierre de Villiers s'exprimera dans différents médias.

Lu sur le JDD

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !