Daniel Fasquelle, trésorier des Républicains, dénonce "une opération de communication de la part du gouvernement" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Daniel Fasquelle, trésorier des Républicains, dénonce "une opération de communication de la part du gouvernement"
©JOEL SAGET / AFP

Tribune des élus de droite

Daniel Fasquelle, trésorier des Républicains, dénonce "une opération de communication de la part du gouvernement"

Le Trésorier des Républicains, Daniel Fasquelle, s'est exprimé ce dimanche sur Franceinfo après la publication d'une tribune de 72 maires et élus locaux de droite dans les colonnes du JDD. Ces personnalités politiques ont exprimé clairement leur soutien à Emmanuel Macron.

Sur Franceinfo, Daniel Fasquelle, le trésorier du parti Les Républicains (LR) et député du Pas-de-Calais, a vivement critiqué l'attitude des signataires de la tribune des élus de droite et du centre. Ces 72 maires et élus locaux ont apporté leur soutien à Emmanuel Macron dans un texte dévoilé par la rédaction du JDD

Daniel Fasquelle a tenu à précisé à Franceinfo que certains élus en question ne sont plus aux Républicains : 

"Dans cette liste, il y a beaucoup d'élus qui avaient déjà pris leurs distances avec LR".

Daniel Fasquelle a indiqué que la majorité d'entre eux ne payaient plus leurs cotisations auprès des Républicains depuis un certain temps. 

"Le trésorier national peut vous dire que la plupart d'entre eux ne payaient plus leurs cotisations depuis très longtemps donc il n'ont fait qu'officialiser leur position".

Le député LR du Pas-de-Calais considère en réalité qu'il s'agit d'une "opération de communication de la part du gouvernement" visant à "récupérer tous ceux qui avaient déjà pris leurs distances" vis-à-vis des Républicains. 

Daniel Fasquelle regrette leur choix et leur attitude : 

"Ça n'est pas en quittant le navire que l'on peut le mieux servir notre pays". 

 Le trésorier des Républicains souhaite continuer son engagement politique et a réaffirmé au micro de Franceinfo sa vision de l'opposition face à Emmanuel Macron et à La République en marche : 

"On sera plus efficaces pour le succès du pays dans une opposition constructive qui obligera M. Macron à bouger sur un certain nombre de points, plutôt qu'à être un armée de "béni oui-oui" que souhaite finalement le gouvernement".

Franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !