D'autres personnalités de droite au gouvernement après les législatives ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
D'autres personnalités de droite au gouvernement après les législatives ?
©AFP

Les réactions de la matinée

D'autres personnalités de droite au gouvernement après les législatives ?

Selon le porte-parole du gouvernement, l'exécutif espère davantage d'ouverture.

Christophe Castaner : "On veut une majorité qui dépasse les partis politiques et qui s'appuie sur des femmes et des hommes issus de la gauche, comme moi du Parti socialiste, mais qui puisse aussi s'appuyer sur les progressistes chez Les Républicains", a expliqué Christophe Castaner sur Europe 1, soulignant que l'exécutif souhaitait ouvrir le gouvernement à davantage de ministres de droite, après les législatives.

Le porte-parole du gouvernement a ensuite un peu détaillé ce que pourrait être la "task force" contre le terrorisme, souhaitée par Emmanuel Macron après l'attentat de Manchester. "Il faut qu’il y ait 50 personnes qui puissent travailler jour et nuit" estime-t-il. Ce groupe pourrait être mis en place "avant l'été."

Manuel Valls : "Les services de renseignement représentent notre principale force" explique l'ancien Premier ministre sur France 2, qui considère que la task force est avant tout "de la communication, dans le bon sens du terme (…) Ça existe d'une certaine manière, il y a un Conseil de défense qui s'est toujours réuni autour du président de la République –j'y assistais tous les mercredis et autant que nécessaire. Et puis autour du ministre de l'intérieur, il y a évidemment aussi cette coordination de tous les instants."

Gérard Collomb : "L'événement qui a surgi hier montre évidemment que le niveau d'alerte est grand dans tous nos pays. On en peut pas comme ça s'arrêter de manière brutale" affirme le ministre de l'Intérieur à propos de l'Etat d'urgence. "Peut-être effectivement faut-il prolonger l'état d'urgence et en même temps voir les conditions pour en sortir."

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !